X

Dernières Infos

Quatrième tranche de l'aide qatarie distribuée aux Palestiniens de Gaza

AFP
11/03/2019

Des milliers de Palestiniens ont fait la queue lundi devant les bureaux de poste de la bande de Gaza afin de percevoir cent dollars (89 euros) d'aide versée par le Qatar aux familles les plus pauvres de l'enclave, a constaté un journalite de l'AFP.

L'aide du Qatar est vue comme un facteur d'apaisement potentiel dans l'enclave qui a frôlé une nouvelle guerre entre Palestiniens et Israéliens en 2018 et où les tensions se font à nouveau jour après le répit consécutif à un cessez-le-feu conclu en novembre.

Depuis plusieurs jours, l'armée israélienne a frappé presque quotidiennement des positions du mouvement islamiste Hamas qui gouverne l'enclave sous blocus, en réponse à des tirs de roquettes ou à l'envoi de ballons dotés de dispositifs explosifs rudimentaires.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a prévenu lundi qu'il n'hésiterait pas à décider d'une "opération d'envergure" à Gaza.

Au total, 55.000 familles devraient recevoir du Qatar 100 dollars chacune, selon un communiqué du Comité qatari pour la reconstruction à Gaza, qui précise qu'il s'agit de la quatrième tranche de fonds délivrée dans l'enclave palestinienne pauvre et surpeuplée.

Après des mois de violences, Israël et le Hamas ont conclu un cessez-le-feu en novembre par l'entremise de l'Egypte voisine. Israël avait alors accepté que le Qatar, rare soutien du Hamas, transfère à Gaza 90 millions de dollars en six tranches mensuelles pour payer les salaires de dizaines de milliers d'employés du Hamas et aider les pauvres, qui représentent la moitié de la population.

Mais le dispositif a été remis en cause en janvier quand le Hamas a refusé l'une de ces tranches de 15 millions de dollars, dénonçant les conditions imposées selon lui par Israël pour laisser passer l'argent.

Les livraisons de valises de billets dans l'enclave avec la bénédiction d'Israël ont par ailleurs soulevé de violentes critiques en Israël, en pleine période pré-électorale, a fortiori pour payer les employés d'une organisation considérée comme terroriste par l'Etat hébreu.

Le Qatar avait alors annoncé que l'aide de l'émirat transiterait désormais par l'ONU et serait consacrée à des projets humanitaires.

Devant l'un des bureaux de poste de Gaza, Bassam Khalil Jaber faisait la queue pour recevoir son paiement.

"Cent dollars, ça ne va pas résoudre la crise", a expliqué le Palestinien de 40 ans, "Nous avons besoin de solutions sur le long terme et cette aide est temporaire".

Depuis plus de dix ans, la bande de Gaza est soumise à un strict blocus israélien. Près de deux millions d'habitants vivent dans cette étroite langue de terre coincée entre l'Egypte, Israël et la Méditerranée, éprouvée par le chômage et la pauvreté.

Le Hamas et Israël se sont livré trois guerres depuis 2008.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

La délicate position du Liban aux rencontres de La Mecque

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants