X

Campus

« Mon diplôme est ma victoire face au cancer »

TÉMOIGNAGE

Suivre des études supérieures tout en luttant, pendant deux ans, contre un lymphome, Marwa Khanafer l’a fait. Aujourd’hui, la jeune femme partage son expérience dans une série de vidéos sur sa chaîne YouTube.

Carole AWIT | OLJ
23/02/2019

Née en République démocratique du Congo, où elle a grandi, Marwa Khanafer rentre avec sa famille au Liban en 2010, alors qu’elle est âgée de 16 ans. Cette grande sportive qui adore le tennis, le volley, le football et qui s’est même mise à pratiquer le kick-boxing a le profil d’une battante. Atteindre ses objectifs, la jeune femme de 24 ans sait le faire, et elle l’a prouvé à son entourage à qui elle a donné une leçon de courage en se battant, au quotidien, contre un cancer.

Enfant et adolescente, passionnée par l’actualité et la politique, Marwa Khanafer rêvait de devenir journaliste. Après son baccalauréat scientifique obtenu en 2012, la bachelière a décidé de changer de cap en optant pour un cursus en psychologie à l’Université Saint-Joseph de Beyrouth. Deux mois après le début de son premier semestre, Marwa apprend une nouvelle difficile : elle est atteinte d’un lymphome. Ce diagnostic marque un tournant radical dans la vie de la jeune femme. Surtout pendant les six premiers mois de traitement où douleurs et déceptions font partie de son quotidien. « Je n’arrivais pas à accepter ce cancer, et la chimiothérapie a eu d’énormes effets négatifs sur mon corps et sur mon être », confie, avec le recul, celle qui a pu vaincre la maladie. Sous l’effet du traitement, l’étudiante se voit contrainte de mettre entre parenthèses ses études entre décembre 2012 et septembre 2013.

Quand elle finit par reprendre peu à peu ses forces, Marwa Khanafer décide, avec le soutien de sa famille, de retourner sur les bancs de la fac. « Animée par le désir de continuer à vivre comme tout le monde, et de sortir surtout du milieu hospitalier pour ne plus me focaliser sur la maladie, je suis retournée à l’université en choisissant de changer de cursus pour suivre une licence en histoire, option relations internationales à l’USJ », poursuit la jeune femme qui ne regrette pas son choix. Du courage, Marwa n’en manque pas et elle ne tardera pas à le prouver à son entourage qui ne peut qu’admirer sa détermination. Consciente qu’elle pouvait à tout moment avoir de la fièvre et des infections et se retrouver, par conséquent, hospitalisée en urgence, la jeune femme choisit de ne pas céder à la peur et se lance le défi de réussir ses examens académiques tout en suivant son traitement. Elle raconte, avec émotion, son quotidien : « Pour suivre mes séances de chimiothérapie, je devais être de bon matin au Children’s Cancer Center of Lebanon. Puis, en début d’après-midi, je me rendais à l’université pour suivre mes cours. Je faisais tout mon possible pour ne pas m’absenter et m’appliquer comme les autres étudiants. Je ne vous cache pas que c’était assez compliqué, car mon corps ne me le permettait pas toujours, même si mon cerveau le voulait ! »

De son expérience peu commune, Marwa tire plusieurs leçons. « D’abord, note-t-elle, j’ai appris à ne pas baisser les bras face à la maladie, cet obstacle qui m’a permis de me dépasser en faisant de mes études une priorité. Sur mes trois ans de licence à l’USJ, j’ai dû faire mes deux premières années avec mon cancer et ma chimiothérapie. Pour moi, mon diplôme en histoire, option relations internationales, représente une victoire face au cancer. »


Partager son expérience pour aider les autres
Aujourd’hui, la vie sourit à Marwa Khanafer qui se porte bien et s’est installée avec sa famille, depuis août 2016, à Montréal. Fraîchement diplômée de l’Université de Montréal avec une maîtrise en études internationales, option institutions et droit, la jeune femme travaille depuis septembre 2017 à Equitas, un centre d’éducation aux droits humains. Elle est également impliquée dans plusieurs associations et organismes de jeunesse tels que l’association Bridges et le Forum jeunesse de Laval.

Éprouvant le besoin de partager son expérience avec le plus grand nombre de personnes, Marwa Khanafer crée, en octobre 2018, sa chaîne YouTube éponyme, plateforme sur laquelle elle raconte sa lutte contre la maladie, ses questionnements, ses motivations. Son initiative, la jeune femme l’explique en ces termes : « Lorsque j’étais malade, j’avais vraiment besoin de recevoir des conseils, de rencontrer des survivants du cancer qui me livreraient leurs témoignages pour me rassurer et garder espoir. Aujourd’hui, je cherche surtout à aider des personnes malades qui traversent tout ce par quoi je suis passée. »

Par le biais de huit vidéos en français, Marwa évoque son parcours, du diagnostic à sa vie d’aujourd’hui. « Cette chaîne YouTube me permet d’être également en contact avec des personnes qui ont vécu des histoires similaires à la mienne. Je suis très fière d’avoir pris cette décision et d’être allée au bout de mon désir de partager mon expérience », souligne Marwa. La jeune femme confie avoir reçu de nombreux messages de soutien de la part de ses proches, ses amis mais également d’inconnus parmi lesquels des survivants du cancer qu’elle a pu rencontrer. Celle qui rentre régulièrement au Liban pour y passer les vacances d’été évoque la possibilité de s’établir au pays du Cèdre. « J’aimerais continuer à travailler dans le domaine des droits humains qui me tient énormément à cœur, souligne-t-elle. Je pense aussi poursuivre mes études pour me spécialiser dans ce domaine. Personnellement, je suis très intéressée par la jeunesse et les impacts que les jeunes peuvent avoir sur la société. C’est une des raisons pour lesquelles je m’implique énormément dans des associations et je participe à des simulations et des formations jeunesse. »

La dynamique jeune femme avoue avoir été transformée par la maladie. « J’ai appris, note-t-elle, que la vie, belle et simple par moments, peut être jalonnée de combats quotidiens et de difficultés. Au final, c’est grâce aux moments les plus durs qu’on grandit, qu’on apprend mais surtout qu’on gagne… à condition de s’accrocher à la vie. »

Page Campus En partenariat avec



À la une

Retour à la page "Campus"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants