Moyen Orient et Monde

Pompeo met en garde la Hongrie sur ses liens avec Moscou

OLJ
12/02/2019

Le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, a appelé hier à Budapest la Hongrie à ne pas laisser Moscou « creuser des divisions » entre Occidentaux, alors que ce pays membre de l’OTAN est jugé de plus en plus perméable aux intérêts russes et chinois. « Les Russes et les Chinois ont fini par obtenir plus d’influence ici, or ils ne partagent en rien les idéaux américains qui nous tiennent tant à cœur », a-t-il déclaré à la presse avant un rendez-vous avec le Premier ministre Viktor Orban, au premier jour d’une minitournée en Europe centrale. « Nous ne pouvons pas laisser (le président russe Vladimir) Poutine creuser des divisions entre amis dans l’OTAN », a ajouté le diplomate américain. Washington s’inquiète du tropisme oriental de la diplomatie hongroise, très active depuis quelques années dans le développement de ses relations politiques et économiques avec Moscou et Pékin. Le chef de la diplomatie hongroise, Peter Szijjarto, a qualifié « d’énorme hypocrisie » les critiques envers la Russie de la part des Occidentaux qui, par ailleurs, collaborent avec Moscou dans le secteur de l’énergie.


À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Cana, 23 ans après, le souvenir et les leçons

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.