X

Auto

Les groupes allemands unissent leurs forces

Voiture autonome

Renault-Nissan-Mitsubishi s’allie à Waymo ; Amazon investit dans la start-up Aurora.

OLJ
09/02/2019
Les principaux constructeurs et équipementiers automobiles allemands cherchent à s’associer pour avancer ensemble dans la course à la voiture autonome. Volkswagen, BMW et Daimler, ainsi que les fournisseurs Bosch et Continental « évaluent » la possibilité d’une alliance pour développer la mobilité autonome, rapporte ainsi l’hebdomadaire Manager Magazin, alors que le quotidien Handelsblatt évoque des discussions entre Daimler et BMW. Ce dernier, qui coopère déjà avec Fiat et Intel, a indiqué que « d’autres entreprises sont intéressées par une collaboration » autour de sa plateforme « non exclusive » de conduite autonome. « Des partenariats stratégiques et un important réseau de recherche et développement sont des facteurs de réussite essentiels » en raison des « investissements conséquents » nécessaires au développement de la voiture autonome, a pour sa part expliqué un porte-parole de Volkswagen. Ainsi, le groupe « envisage plusieurs projets en commun avec d’autres entreprises dans toutes les régions du monde », a-t-il ajouté. De son côté, Bosch a confirmé que des « discussions » étaient en cours en vue de former une alliance de groupes automobiles pour répartir la charge des investissements.

Ces discussions interviennent au moment où l’industrie automobile est engagée dans une course pour développer les technologies coûteuses censées définir les modes de transport de demain, aux modèles économiques toutefois encore mal établis. Cette incertitude et les sommes en jeu incitent donc à des alliances : Honda a investi récemment dans la filiale de technologies autonomes de General Motors. Et, selon le quotidien économique Nikkei, l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi s’apprête elle aussi à signer un partenariat avec la start-up américaine Waymo, considérée comme l’une des plus avancées dans le domaine des véhicules autonomes. « Les compagnies se trouvent dans la phase finale des discussions et prévoient d’annoncer l’accord au printemps », écrit le Nikkei. À travers un tel partenariat, Waymo – filiale de conduite autonome d’Alphabet (maison mère de Google) – s’associerait avec un groupe doté d’une forte expertise dans les voitures électriques et présent partout dans le monde. Waymo a déjà noué des partenariats similaires avec les groupes Fiat-Chrysler et Jaguar-Land Rover.

Apple réduit la voilure

Parallèlement, le géant Amazon a investi plusieurs centaines de millions de dollars dans Aurora, une start-up américaine spécialisée dans la voiture autonome. « Nous cherchons en permanence à investir dans des entreprises innovantes (...) et Aurora est exactement ça », a commenté un porte-parole d’Amazon. Le mastodonte tentaculaire du commerce en ligne, de plus en plus diversifié, rejoint ainsi les autres géants de la technologie présents dans la voiture autonome : Alphabet/Google (Waymo), mais aussi Uber et son concurrent Lyft, entre autres.

A contrario, la firme Apple réduit la voilure, indiquant avoir restreint le nombre d’employés travaillant sur la voiture autonome tout en affirmant poursuivre ses activités dans ce domaine porteur. Le groupe informatique confirme ainsi en partie des affirmations de la chaîne de télévision CNBC, selon laquelle le « Projet Titan » (nom de code interne) avait vu partir 200 personnes. Apple n’a jamais révélé combien de gens étaient consacrés à ce projet. Les activités d’Apple dans la voiture autonome font l’objet de nombreuses spéculations depuis des années, beaucoup voyant dans une Apple Car le futur produit révolutionnaire de la marque, tant attendu, dix ans après l’iPhone. Mais il est plus probable qu’Apple travaille à des technologies à intégrer à des véhicules faits par d’autres plutôt qu’à une voiture entière.

Sources : agences

À la une

Retour à la page "Auto"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Salam, Mikati et Siniora en Arabie : un rééquilibrage face à l’influence iranienne grandissante

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants