Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

France: un jeune migrant retrouvé mort au bord d'une route des Alpes

Des gendarmes dans la vallée de Briançon. Photo AFP/JEAN-PIERRE CLATOT

Un migrant âgé d'une vingtaine d'années a été retrouvé mort dans la nuit de mercredi à jeudi dans les Hautes-Alpes au bord d'une route reliant la frontière italienne à la ville française de Briançon (est), a-t-on appris jeudi de sources concordantes.

Le jeune homme a été découvert inconscient jeudi vers 02h00 GMT par un chauffeur routier dans une petite commune située à la sortie de Briançon. Son corps gisait près d'une aire de chaînage en bordure d'une route menant à la localité de Montgenèvre, près de la frontière italienne.

"Il n'a pas été renversé par un véhicule", a précisé à l'AFP une source proche du dossier.

C'est une patrouille de la Police aux frontières (PAF) française, informée de la présence d'un groupe de migrants en difficulté entre la commune italienne de Clavière et la ville de Briançon, qui a découvert le chauffeur routier tentant de porter secours à la victime.

Souffrant d'hypothermie et en arrêt cardio-respiratoire, le jeune homme été pris en charge par les secours, mais leurs tentatives pour le réanimer ont été vaines. Il a été déclaré mort à son arrivée à l'hôpital.

Une enquête pour "homicide involontaire et mise en danger de la vie d'autrui" a été ouverte par le parquet de Gap (est).

"Les premiers éléments d'identification du jeune homme décédé permettent de s'orienter vers un Togolais âgé de 28 ans ayant précédemment résidé en Italie", a indiqué le parquet de Gap dans un communiqué.

Selon des témoignages recueillis auprès d'autres migrants, le jeune homme "serait parti à pied de Clavière avec un groupe de plus d'une dizaine d'hommes pour traverser la frontière" de nuit, a précisé le parquet. "Présentant des signes de grande fatigue, il a été déposé près de la (route) N94 par certains de ses compagnons de route qui semblent avoir été à l'origine de l'appel des secours", a-t-il ajouté.

En mai 2018, le corps d'une Nigériane de 20 ans avait été retrouvé dans une rivière à proximité de Briançon. Quelques jours plus tard, c'est celui d'un jeune homme noir n'ayant pas été identifié qui avait été découvert par des promeneurs près de Montgenèvre. Les deux enquêtes sont toujours en cours.

De jeunes migrants notamment originaires d'Afrique (notamment de Guinée Conakry, du Mali, de Côte d'Ivoire, du Cameroun) tentent régulièrement d'entrer en France depuis l'Italie par la périlleuse - en particulier l'hiver - traversée des Alpes et échouent souvent à Briançon, où est installé un refuge solidaire géré par des bénévoles.

En décembre, plusieurs associations caritatives, qui dénoncent "l'insuffisance de prise en charge" par l'Etat français de ces migrants, avaient dit leur crainte de nouveaux morts cet hiver.

"Plus de trente personnes ont dû être secourues depuis l'arrivée du froid, il y a un mois, et nous craignons des disparitions", avait affirmé l'association "Tous Migrants" dans un communiqué commun avec notamment Amnesty, Médecins du monde, Médecins sans frontières et le Secours catholique.

Le collectif "Tous migrants" appelle à une "maraude géante" le 15 mars à 17h00 GMT à Montgenèvre.


Un migrant âgé d'une vingtaine d'années a été retrouvé mort dans la nuit de mercredi à jeudi dans les Hautes-Alpes au bord d'une route reliant la frontière italienne à la ville française de Briançon (est), a-t-on appris jeudi de sources concordantes. Le jeune homme a été découvert inconscient jeudi vers 02h00 GMT par un chauffeur routier dans une petite commune située à la ...