Dernières Infos

Pollution : l'usine Mimosa rouvre ses portes

Liban
OLJ
11/01/2019

Le premier juge d'instruction de la Békaa, Imad el-Zein, et le ministre sortant de l'Industrie, Hussein Hajj Hassan, ont autorisé la réouverture vendredi de l'usine de production de papier hygiénique Mimosa, située à Qaa el-Rim, près de Zahlé, fermée il y a plusieurs semaines après avoir été mise en cause dans la pollution du fleuve Berdawni, dont les eaux avaient viré au noir en raison de composants chimiques qui y ont été déversés.

Suite à cette réouverture en présence du bureau de lutte contre les crimes financiers et d'experts des ministères de l'Environnement et de l'Industrie, certains employés se sont remis au travail. 

S'exprimant peu après la réouverture, le propriétaire de l'usine, Wissam Tannoury, a estimé que cette affaire était essentiellement due à "un règlement de compte politique". "Nous ne sommes pas du tout responsables du déversement des composants de couleur noire qui ont changé la couleur du fleuve Berdawni", a-t-il souligné. 

Fin décembre, la Chambre de mise en accusation dans la Békaa avait donné son aval à la libération du propriétaire de l'usine, soupçonné d'exploitation illégale de biens-fonds publics dans le cadre de l'affaire de la pollution des eaux du Berdawni. M. Tannoury, qui est également président du conseil municipal de Qaa el-Rim, devait s’acquitter d'un montant de 26 millions de livres libanaises selon la décision du juge. Quelques jours auparavant, le ministre Hajj Hassan avait annoncé la réouverture temporaire de l'usine. 




À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Ziyad MAKHOUL

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Pourquoi je (ne) quitte (pas) « L’Orient-Le Jour »

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pas de plan général pour déstabiliser le Liban

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants