X

À La Une

Raids israéliens en Syrie : "Le Liban a échappé à une catastrophe", selon Fenianos

tensions

Deux avions de ligne se trouvaient dans l'espace aérien libanais, violé par les appareils israéliens qui ont bombardé dans la nuit de mardi à mercredi des objectifs en Syrie.


OLJ
26/12/2018

Le Liban a échappé à une "véritable catastrophe" dans la nuit de mardi à mercredi, deux avions civils qui se trouvaient dans l'espace aérien libanais ayant risqué d'être touchés par l'aviation militaire israélienne qui menait des bombardements en Syrie, a annoncé le ministre sortant des Travaux publics, Youssef Fenianos.

Le ministre s'est entretenu avec le Premier ministre, Saad Hariri, à ce sujet et les deux hommes sont convenus que le Liban dépose une plainte contre Israël auprès des Nations unies.

Les avions israéliens qui ont bombardé des objectifs en Syrie ont survolé le territoire libanais, selon l'armée russe citée par l'AFP. L'attaque "s'est produite au moment où deux avions de ligne n'étant pas originaires de Russie s'apprêtaient à atterrir aux aéroports de Beyrouth et de Damas", a déclaré le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov. "Les frappes ont de nouveau été effectuées par l'armée israélienne +sous la protection+ des avions de ligne", a poursuivi la diplomatie russe. "Afin d'empêcher une tragédie", des restrictions concernant le recours aux systèmes de défense antiaérienne ont alors été imposées aux forces gouvernementales syriennes, ce qui a permis aux aiguilleurs de ciel à Damas de rediriger l'un des avions vers la base aérienne russe de Hmeimim (nord-ouest), a assuré M. Konachenkov.

L'aviation israélienne a utilisé 16 bombes au cours de ces frappes, selon Moscou, dont 14 ont été détruites par les systèmes syriens de défense antiaérienne, a affirmé l'armée russe. Les frappes ont fait trois blessés parmi les militaires syriens, ajoute-t-elle.

L'aviation israélienne a bombardé des sites près de Damas, ont rapporté les médias d'Etat locaux alors que l'armée israélienne a dit se protéger contre un tir de missile antiaérien en provenance de la Syrie. Par le passé, Israël a mené plusieurs bombardements en Syrie contre les installations militaires du régime ou de ses alliés, l'Iran et le Hezbollah, de grands ennemis de l'Etat hébreu.


Selon des informations relayées par l'hebdomadaire américain Newsweek, citant des sources au sein du département américain de la Défense, des responsables du Hezbollah auraient été visés lors de ces bombardements alors qu'ils s’apprêtaient à appareiller pour l'Iran.


L'armée israélienne n'a fait aucun commentaire, ni sur les frappes de missiles signalées, ni sur les allégations russes. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, qui participait à une cérémonie de remise de diplômes de nouveaux pilotes de l'armée de l'air, n'a fait aucune référence directe à ces informations. Mais il a réaffirmé la volonté d'Israël d'empêcher tout "ancrage militaire iranien en Syrie" qui, a-t-il poursuivi, est une menace contre l'Etat hébreu.



Lire aussi

"Nous allons continuer à agir contre l'Iran en Syrie", affirme Netanyahu

La Russie inquiète Israël en renforçant la défense antiaérienne syrienne



À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

LIBAN D'ABORD

LE LIBAN N'A PAS ECHAPPE A UNE CATASTROPHE PARCEQUE TRES BIENTOT VOUS VERREZ LES COMPANIES AERIENNES REFUSER DE SERVIR NOTRE AEROPORT DE PEUR NON PAS D'ETRE VISE PAR LES ISRAELIENS MAIS PAR DES REPONSES SYRIENNES DE MISSILES ESSAYANT DE TOUCHER LES BOMBES ET LES AVIONS ISRAELIENS COMME CE FUT LE CAS POUR L'AVION RUSSE

la solution evidement est de cesser d'avoir HB s'armer afin de ne pas donner des pretexts a Israel d'attaquer.
100.000 missiles et plus ne sont pas suffisant comme dissuation?

Il restera neanmoins les attaques contre les Iraniens en Syrie . il faudrait que les Syriens cessent de lancer des missiles a tort et a travers pour essayer de detruire les bombes et les avions Isareliens et de laisser des Russes proffetionels manoeuvrer ces S300 pour eviter une calamite

Evidement une paix avec Israel avec le retour de chaque centimetre de terre Libanaise serait la meilleure solution car sommes nous mieux que l'Egypte ou la Jordanie?

L'Orient-Le Jour

Merci pour votre commentaire, l'erreur a été corrigée.
Bien à vous

Wlek Sanferlou

l'avion dans la photo ressemble très peu au F-35, mais bon je ne connais pas les avions aussi bien que je le prétend.
L'important est que le réponse Syrienne ne s'est pas fait attendre et fût terrible.
Bien sûr, on n'en a toujours pas les détails, qui ne viendront jamais d'ailleurs car il y a peu ou pas de scénaristes pro-regime restants au pays. On laisse, alors, à Eisenstein le soin d'écrire la description de cette réponse fulgurante syrienne, en couleur bien sûr cette fois ci.

Nadim Nehme

Chers internautes,

Le danger viendras du cote Syrien. J'ai pleine confiance dans les Israeliens.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

CES BOMBARDEMENTS IRRESPONSABLES ISRAELIENS UTILISANT LE CIEL LIBANAIS ET LES TIRS QU,ILS ATTIRENT DU COTE SYRIEN METTENT EN DANGER IMMEDIAT TOUT APPAREIL CIVIL VOLANT DANS LE CIEL LIBANAIS OU TOUT A COTE AUSSI. LE LIBAN DOIT PROTESTER AUPRES DES NATIONS UNIES ET AVISER TOUS LES PAYS DU MONDE CONTRE CETTE MISE EN DANGER VOULUE DES APPAREILS CIVILS PAR LES ATTAQUES DES UNS ET LES TIRS DE REPONSE DES AUTRES.

Irene Said

A trop jouer avec le feu, les deux coqs-bagarreurs qui se croyent chacun plus fort et intelligent que l'autre, vont finir par se brûler les ailes et se faire arracher leurs belles crêtes rouges.
Ensuite, chacun ira se plaindre à l'ONU, selon un scénario bien rôdé...
Irène Saïd

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Entre la crise économique et financière et l’implantation des Palestiniens...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants