Nos Lecteurs ont la Parole

Gilets jaunes, je vois rouge !

par Karim NAJJAR
OLJ
05/12/2018

Des vitres brisées, de la fumée qui nous étouffe, des scènes de guerre civile, des policiers qui se font tabasser, des tags sur des bâtiments symboliques.

Samedi, quelques milliers d’enragés vêtus de leur plus beau gilet jaune se sont rués dans notre belle ville de Paris et ont saccagé, ou ont laissé saccager des quartiers entiers. Masqués, cagoulés, ils ont laissé échapper toute leur violence et leur haine.

Ils sont pour leur immense majorité non parisiens, et sont venus crier leur colère. Mais de quelle colère parle-t-on ?

Ils disent être en colère contre le pouvoir politique en place et réclament sa démission. Rappelons juste que ce pouvoir a été élu démocratiquement il n’y a pas si longtemps. Que l’on soit pour ou contre ce pouvoir, on doit reconnaître sa légitimité. C’est la base, le socle, l’essence même de notre démocratie qui nous protège tous.

Cette colère, soi-disant diffuse dans toute la France, prend ses origines dans le fait que le pouvoir politique est sourd aux aspirations des Français. Tiens, cela voudrait dire que la majorité des gens en France sont en colère, et pour une ou des raisons valables ?

Analysons de plus près ce qui anime ce mouvement.

Les gilets jaunes disent que leurs fins de mois sont difficiles et réclament une hausse du pouvoir d’achat. Pensent-ils vraiment qu’une hausse du pouvoir d’achat peut se décréter ?

Et que veut réellement dire une hausse du pouvoir d’achat ? Cela veut dire que je peux acheter plus de biens et de services. Ou pas. Ou juste avoir le pouvoir d’acheter mais ne pas le faire. Donc, avoir des billets dans la poche mais ne pas les utiliser. On peut relancer l’économie comme ça ? La relance keynésienne peut avoir ses adeptes, mais faire exactement l’inverse, je ne suis pas sûr que ça marche.

La définition n’est donc pas la bonne. Essayons autre chose : la hausse du pouvoir d’achat, c’est pouvoir bénéficier de plus de services et de biens. Mais n’est-ce déjà pas le cas depuis des décennies en France ?

L’éducation est de plus en plus gratuite (même les livres sont pris en charge). Les logements sont de plus en plus subventionnés par l’État (hausse continue du parc de logements sociaux, hausse des aides au logement). La nourriture est subventionnée pour les enfants (cantines) ou pour les étudiants (restaurants universitaires). L’énergie est de plus en plus subventionnée (tarifs sociaux EDF, chèques carburant pour se déplacer). Les transports sont de plus en plus subventionnés (dans de nombreuses villes, on ne paye même plus un abonnement de métro ou de bus). Figurez-vous que même les billets d’avion sont subventionnés, au nom de la continuité territoriale.

La garde d’enfants est de plus en plus subventionnée (crèches, crédits d’impôts). Les dispositifs médicaux sont de plus en plus pris en charge (auditifs, lunettes, etc.). Bref, je ne vais pas tout lister, la liste est bien longue.

Force est de constater que le pays s’enrichit et que le pouvoir d’achat s’apprécie avec le temps. Et on voudrait nous faire croire que c’est l’inverse ? Ou que cette manne est uniquement réservée à des nantis qui méprisent le bon peuple ? Aux bobos parisiens ?

Peut-être fais-je partie de ces nantis, mais je paye plein pot la crèche pour ma fille de 9 mois (je paye tous les mois l’équivalent d’un loyer moyen d’une maison en province), et je n’ai pas eu de prime de naissance quand elle est née. Je n’ai aucune aide au logement, aucune subvention pour me déplacer, aucune allocation, même familiale, alors qu’elle était universelle il n’y a encore pas si longtemps.

Je paye mon abonnement EDF au tarif du marché, je paye mon abonnement de métro et je paye et je paye et je paye…

Peut-être que c’est moi qui devrais demander une hausse de mon pouvoir d’achat, puisque celui-ci ne fait que s’éroder au fil des années, car l’État, dans son obsession de redistribution des richesses, veut toujours me prendre plus pour donner aux autres qui gagnent moins que moi.

Car elle est bien là la réalité : on veut faire croire à un smicard qu’il a réellement les moyens de posséder une voiture. Alors au bout d’un moment, il finit par le croire. Et se révolte en arguant que l’essence est trop chère. Et se révolte en arguant qu’il ne peut plus aller travailler car cela lui coûte trop cher. Pourtant, il n’y a pas si longtemps, les personnes qui gagnaient le salaire minimum vivaient chichement. Sans voiture ou l’équivalent budgétaire d’une voiture. Elles n’étaient pas soignées gratuitement et ne faisaient jamais d’études. Ce n’est évidemment pas cela que je souhaite, mais à force de redistribuer l’argent, je me demande si l’État n’a pas une petite idée derrière la tête.

Mais son idée est-elle vraiment derrière la tête ? Non. Elle est visible au grand jour et elle est très simple : améliorer le niveau de vie des personnes qui ne gagnent pas beaucoup. Ou autrement dit améliorer leur pouvoir d’achat, soit en leur donnant de l’argent, soit en leur octroyant des aides, des privilèges.

Or ces mêmes personnes viennent tambouriner à ma porte en me demandant encore plus. Et portent un gilet jaune pour que je les remarque de très loin. Et vandalisent ma ville. Et crachent dans ma rue.

Et là je dis stop. On arrête ce cirque. Gilets jaunes, je vois rouge !

À la une

Retour à la page "Nos Lecteurs ont la Parole"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Tina Chamoun

Le mouvement des Gilets Jaunes a intérêt à s'étendre jusqu'au Liban parce que là vraiment le peuple, plus servile que résigné malheureusement, est dans la m... totale à tous les niveaux de vie. Mais jaune? Humm, certains n'y verront que du rouge! Lol

ACE-AN-NAS

Tout n'est pas fichu pour la France.

Ils ont encore 2 ressources inépuisables et dont ils sont les champions C'est la démocratie et les droits de l'homme qu'ils pourront exporter afin de réduire leur déficit.

Moi gilets jaunes j'ai des doutes. Des fois que cette couleur ait été imposée par une certaine résistance libanaise. He he !

gaby sioufi

WOW !
tres tres forte cette reaction .
C pt't pour signifier qu'il y a un projet d'insurrection planifie par les neo-anarchistes , manies a leur tour par ? par qui dites donc ?

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Taëf et le nouveau rapport de forces...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué