Rechercher
Rechercher

Arabie saoudite

Chocs électriques et coups de fouet : Riyad accusé de torture sur des femmes par Amnesty

Ces militantes ont été arrêtées pour avoir fait campagne en faveur du droit des femmes à conduire une voiture et pour avoir demandé la fin du système patriarcal.

Des Saoudiennes assistent au festival de Jenadriyah, à 50 km au nord de Riyad, le 22 février 2014, en Arabie Saoudite. Photo AFP/FAYEZ NURELDINE

Les autorités saoudiennes ont eu recours à la torture par des chocs électriques et par des coups de fouet contre une dizaine de militantes féministes arrêtées au mois de mai, rapporte Amnesty International mardi. Ces militantes ont été arrêtées pour avoir fait campagne en faveur du droit des femmes à conduire une voiture et pour avoir demandé la fin du système patriarcal en Arabie saoudite. Plusieurs d'entre elles ont été libérées mais six demeurent internées malgré l'appel lancé le mois dernier par un groupe d'experts des Nations unies.

Ces arrestations faisaient suite à une série de mesures répressives prises contre certains religieux, des intellectuels et des militants en septembre 2017, apparemment pour faire taire les critiques contre le prince héritier Mohammad ben Salmane. Ces accusations de torture interviennent dans un contexte de tension liée au meurtre de l'opposant saoudien Jamal Khashoggi, assassiné par une équipe de tueurs dans les locaux du consulat d'Arabie saoudite à Istanbul le 2 octobre.


(Pour mémoire : La voiture d'une Saoudienne incendiée après l'autorisation de conduire pour les femmes)


Amnesty International a pu recueillir les témoignages de trois militantes incarcérées qui ont raconté avoir été "torturées de manière répétée par électrocution et par flagellation" au point que certaines étaient ensuite "incapables de marcher ou de se tenir debout".

L'organisation humanitaire ajoute que ces femmes ont également subi des abus sexuels.
"Quelques semaines seulement après l'assassinat sans pitié de Jamal Khashoggi, ces informations choquantes sur la torture, les abus sexuels et les mauvais traitement, si elles sont vérifiées, révèlent un peu plus les violations scandaleuses des droits de l'homme commises par les autorités saoudiennes", note Lynn Maalouf, directrice de recherche pour le Moyen-Orient à Amnesty International.


Mercredi, l'Arabie saoudite a rejeté les accusations. "Le système judiciaire du Royaume d'Arabie saoudite n'autorise pas l'usage de la torture", a déclaré à Reuters un haut responsable saoudien. "Toute personne, homme ou femme, visée par une enquête est soumise au processus judiciaire normal sous l'autorité du ministère public lorsqu'elle est interrogée, et cela n'autorise en aucun cas la torture, qu'elle soit physique, sexuelle ou psychologique", a-t-il ajouté.



Lire aussi

"Abaya à l'envers": des Saoudiennes protestent contre le port de ce vêtement

Sur un circuit de Riyad, des Saoudiennes goûtent au grand frisson

Joie, incrédulité, prudence : les Saoudiennes prennent le volant

"Je peux le faire": à Riyad, la première course de Rim... comme conductrice

« Donner le volant aux Saoudiennes aidera à défier les normes sociales et de genre »


Les autorités saoudiennes ont eu recours à la torture par des chocs électriques et par des coups de fouet contre une dizaine de militantes féministes arrêtées au mois de mai, rapporte Amnesty International mardi. Ces militantes ont été arrêtées pour avoir fait campagne en faveur du droit des femmes à conduire une voiture et pour avoir demandé la fin du système patriarcal en...

commentaires (6)

violees torturées humiliées...la grande classe quoi! Ils cherchent à rentrer dans le guinness world records ? Ils le sont pourtant chaque année et pour longtemps apparemment !

L’azuréen

20 h 35, le 21 novembre 2018

Tous les commentaires

Commentaires (6)

  • violees torturées humiliées...la grande classe quoi! Ils cherchent à rentrer dans le guinness world records ? Ils le sont pourtant chaque année et pour longtemps apparemment !

    L’azuréen

    20 h 35, le 21 novembre 2018

  • Ils ont plein de frick, du luxe partout...mais toujours rien de valable dans leur très petit cerveau... Irène Saïd

    Irene Said

    17 h 08, le 21 novembre 2018

  • Hommes de Neandertal ... Homo sapiens ,monstrueux

    Hitti arlette

    16 h 53, le 21 novembre 2018

  • Au lieu de semer la haine et la terreur partout dans le monde arabe, l’Arabie saoudite serait mieux inspirée de créer des usines ou des centres de recherches afin d'inventer ou de créer quelque chose dont on pourrait se vanter dans le monde. A t on jamais entendu qu'un pays arabe, avec toutes ses richesses orientées vers le terrorisme, a pu inventer une seringue, développer une voiture ou même une roue de vélo? Vous êtes la honte de vos citoyens, et le pire c'est que vous vous en rendez même pas compte. Continuez à enrichir vos maîtres américains et passer pour des c....

    Citoyen

    10 h 34, le 21 novembre 2018

  • RIEN D,ETONNANT DANS UN PAYS OU L,OBSCURANTISME REGNE !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    09 h 46, le 21 novembre 2018

  • L'espoir renaît chez ces femmes voilées, le clown vient de donner carte Blanche au Prince héritier bensaoud charcutier en le confirmant pour remettre ça, et les protéger de ces tortures . Seulement moi, à leur place je ne m'y fierai pas trop , leur protecteur a lui aussi ses méthodes. Hahahaha...

    FRIK-A-FRAK

    09 h 34, le 21 novembre 2018