Le billet de Gaby NASR

Greffe durable

Billet
Gaby NASR | OLJ
19/10/2018

Comme si notre propre décrépitude ne nous suffisait pas, il nous faut en plus gérer celle des Palestiniens ayant pris racine dans les favelas de Aïn el-Héloué et Miyé w Miyé. La classe politique a beau vitupérer contre l’implantation, ça reste quand même une greffe durable.

Mais quelle formidable machine à remonter le temps que ces camps palestiniens ! Dans un décor plus proche de Mad Max que d’une page de couverture de Maisons & Jardins, ils ont réussi à produire une belle réminiscence de la chienlit des années 70-80 : l’attardé mental qui tire, l’enturbanné qui le cache, la noria des hirsutes armés qui grenouillent au milieu des taudis… et les myriades de groupuscules, de dissidents, de factieux, de réfractaires et autres électrons libres qui se font allumer les uns les autres. Bref, un microcosme du futur État palestinien tant promis.

Tout cela, sous le regard torve d’un État libanais virtuel, qui n’a pas trouvé mieux que de sous-traiter son boulot auprès d’une « force conjointe palestinienne de sécurité », en fait un komintern de patibulaires fichés comme de dangereux terroristes internationaux. Le pays se surprend ainsi à voir s’agiter ces paumés de la religion, transformés soudain en preux chevaliers de l’État de droit. Une brigade d’intervention, version raclure.

En somme, un État qui ronfle, une dette extérieure qui gonfle, un gouvernement qui n’en finit pas de courir après ses affaires courantes, et des miliciens palestiniens qui s’envoient des roquettes à la figure en se promettant la victoire, au milieu d’une population qui crève la dalle. C’est ce qui s’appelle vendre du rêve au paradis du cauchemar.

Aux dernières nouvelles, une énième trêve a été conclue, jetant un calme précaire sur ces lieux symboles de l’art de vivre. Au rythme où ils sont signés, ces cessez-le-feu devraient être édités et reliés plein cuir. Pour sûr, ils feraient s’écrouler les étagères de la Bibliothèque nationale.

Aïn el-Héloué et Miyé w Miyé, zones délabrées et paradis des mutants bienheureux… Et ce n’est pas un outrage, mais un diagnostic.

gabynasr@lorientlejour.com

À la une

Retour à la page "Billet"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Fredy Hakim

l’auteur de cet article est fort pour blablater, mais il en oublie l’essentiel: c’est l’état libanais dirigé par le président Charles Helou et représenté par le Général Boustany à la conférence du Caire en 1969, qui va officiellement autoriser les groupes armés palestiniens à s’installer au Liban sud afin de mener des attaques contre l’armée israélienne!
Pourquoi l’ont ils fait? peut-être que l’auteur pourra répondre sans faire des détours inutiles.

stambouli robert

et pourquoi ne pas voter une loi annulant celle de 1969/70 et desarmer tous les palestiniens des camps une fois pour toute a N'IMPORTE QUEL PRIX et mettre les forces armees libanaise dans les camps pour redorer le prestige d'un pays qui n'en fini pas de se degrader
Pourquoi seulement au Liban on accorde les armes a ces camps alors que partout ailleurs ceci est evidement pas permis?
question qui restera sans reponse evidement puisqu'il n'y a rien a ganer en argent sonnant et trebuchant de ceci

Antoine Sabbagha

Un Etat dans un Etat , pour des responsables irresponsables qui peuvent finir des camps palestiniens mais malheureusement ne veulent pas .

Wlek Sanferlou

La greffe durable??? Ça devient de plus en plus clair qu'il s'agit des chrétiens du Liban et du moyen orient en général! Tous se déplacent entre pays arabes en tant que citoyens ou réfugiés alors que les chrétiens d'Irak d'Égypte de Syrie de Palestine du Liban etc...quittent le Moyen-Orient complètement...

Pas par manque d'attachement a cette terre qu'ils ont si contribué à développer mais plutôt par manque d'affinité avec des régimes rétrogrades et le manque d'avenir à leurs jeunes!!
Un chrétien avait bien dit: "niyèl yali iindo markad aanzé bi lebnén" ...le bon vieux temps.
Et merci Gaby pour des articles toujours exquis!

Hitti arlette

Dans un petit moment nous aurons un problème aussi inextricable que celui des palestiniens : celui du comment gérer les favélas des syriens bien ancrés chez nous ..Car plus de la moitié de ces hôtes-pots de colle refuseront de regagner leur bled pour un prétexte ou pour un autre .. Les obliger à débarrasser le plancher nous paraîtra quasi impossible devant le grand holà que pousseront les organisations humanitaires de la planète sur notre barbarie sauvageonne .

IMB a SPO

Sequelle du fameux accord du Caire 1969.
Et vpus vous demandez encore pourquoi il n'y a pas encore d'Etat Palestiniens????

ACE-AN-NAS

Quand on tire sur une ambulance , moi ça ne me fait pas rire du tout .

Je pense au malade qu'on transporte et me demande pourquoi-en plus-on lui tire dessus .

Si j'ai la réponse ou la solution a ce mal , j'en parlerai plus que d'en rire .

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

D,OU LA CRAINTE DES REFUGIES SYRIENS S,ILS DURENT SUR NOTRE SOL ET QUI S,ILS NE SONT PAS PIRE A CE QUE VOUS NOUS DECRIVEZ, CHER MONSIEUR GABY NASR, ILS EN SERONT LE REFLET AUTHENTIQUE !

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : un nœud, trois phases et beaucoup de complications...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué