Dernières Infos

Russie et Turquie accordent plus de temps à l'accord sur Idleb, selon l'ONU

Reuters
18/10/2018

La Russie et la Turquie ont fait savoir aux Nations unies qu'elles accordaient plus de temps à la mise en oeuvre de l'accord de désescalade dans la province syrienne d'Idleb, a déclaré jeudi le coordinateur de l'ONU pour les questions humanitaires en Syrie.

C'est un "immense soulagement" pour les quelque trois millions de civils qui vivent dans le dernier bastion de l'insurrection syrienne, dans le nord-ouest du pays, a ajouté Jan Egeland.

Le diplomate, qui s'exprimait à l'issue d'une réunion sur la Syrie à Genève, a ajouté que des responsables russes lui avaient dit que le gouvernement du président syrien Bachar el-Assad avait retiré une loi controversée sur l'expropriation des maisons, des terres et des propriétés des Syriens réfugiés à l'étranger.

Dans la province d'Idleb, les armes lourdes ont été retirées de la zone tampon qui vise à éviter une offensive d'envergure des forces gouvernementales syriennes.

Après avoir hésité, les jihadistes du groupe Tahrir al Cham (ex-Front al-Nosra lié à al-Qaëda) ont laissé entendre dimanche qu'il respecterait les termes de l'accord russo-turc conclu le 17 septembre à Sotchi.

Le Front de libération nationale (ex-Armée syrienne libre), autre composante de l'insurrection soutenue par Ankara, avait déjà approuvé cet accord.

Alors que les négociations de paix sous l'égide de l'ONU demeurent en revanche au point mort, l'émissaire des Nations unies pour la Syrie, Staffan de Mistura, a annoncé mercredi qu'il démissionnerait à la fin du mois de novembre "pour raisons personnelles".

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué