X

À La Une

Soham El Wardini, née d'un père libanais, élue maire de Dakar

Sénégal

A 65 ans, elle devient la première femme à occuper le fauteuil de maire de la capitale sénégalaise.

OLJ/AFP
29/09/2018

Le conseil municipal de Dakar a élu samedi à sa tête Soham El Wardini, qui devient la première femme à occuper le fauteuil de maire de la capitale sénégalaise, pour remplacer Khalifa Sall, révoqué fin août après la confirmation de sa condamnation pour escroquerie.

Mme El Wardini, une fidèle de Khalifa Sall, dont elle était la première adjointe, a été élue par 64 voix sur 88 bulletins valables, devançant le maire de la commune des Parcelles Assainies, Moussa Sy (13 voix) et le maire de Patte d'Oie, Banda Diop (11 voix).

Lors de l'annonce du résultat, les cris de joie et les chants de victoire ont éclaté dans la salle du conseil municipal, au premier étage de la mairie, un élégant bâtiment de style colonial situé dans le centre de cette ville de plus de trois millions d'habitants.

"Je suis très heureuse pour la ville, très heureuse d'être la première femme maire de Dakar", a déclaré Mme El Wardini, 65 ans, en ajoutant avoir une "pensée" pour Khalifa Sall, à qui elle rendu de nombreuses visites depuis le début de son incarcération en mars 2017.

Le président sénégalais Macky Sall avait révoqué le 31 août par décret de ses fonctions de maire Khalifa Sall, l'un de ses principaux adversaires politiques et candidat déclaré à la présidentielle de février 2019, au lendemain de sa condamnation en appel à cinq ans de prison pour escroquerie sur les deniers publics. L'Alliance pour la République (APR) et le Parti socialiste, n'avaient pas présenté de candidat pour succéder à Khalifa Sall.

Née d'un père libanais et d'une mère sénégalaise, Soham El Wardini, une ancienne professeure d'anglais, sera en principe à la tête de Dakar jusqu'aux élections municipales de décembre 2019.

Mme El Wardini avait été adjointe à la Culture à partir de 2009, avant de devenir première adjointe en 2014 puis d'assurer l'intérim depuis que Khalifa Sall est en prison. Elu maire en 2009, ce dissident du Parti socialiste (PS) et de la majorité présidentielle affirme que les poursuites judiciaires à son encontre visent à l'empêcher de se présenter à la présidentielle, ce que démentent les responsables de la majorité. A 62 ans, Khalifa Sall, élu député en 2017, est considéré comme l'un des rares adversaires à pouvoir menacer dans les urnes Macky Sall, qui devrait briguer un second mandat. Si son pourvoi en Cassation est rejeté, Khalifa Sall il verra ses chances de concourir à la présidentielle réduites à néant.

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Wlek Sanferlou

On est content qu'elle ait ce lien avec le Liban mais surtout et avant tout qu'elle soit une autre dame qui s'impose dans cet univers d'hommes souvent aux penchants trop aggresifs.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

HONNEUR A LA DAME DONT LA RACINE EST LIBANAISE !

salamé riad

Bonjour à tous, Bonjour Beyrouth, Bonjour Dakar
A Madame El Wardini Maire nommée ,toutes mes félicitations ( sans m’immiscer dans la politique intérieure sénégalaise )
Je préfère dire que vous avez été élue largement sur la base de votre compétence ..mais ignorer que votre père soit d’origine libanaise serait faire une abstraction évidente de l'Evénement.
Le Sénégal est en bonne voie démocratique ..j'en suis heureux ( Je ne me permet aucun jugement )
ou vais je en venir ? Réagir sans évoquer la "confiscation des passeport des "aides ménagères "que l'on fait venir au Liban "serait totalement indécent..
Pour un Liban respectueux des droits
"L’étranger"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : un nœud, trois phases et beaucoup de complications...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué