X

À La Une

Un jihadiste qui projetait d'attaquer une église et des barrages de l'armée arrêté au Liban-Nord

terrorisme

Ce Libanais de 23 ans comptait mener ces attentats pour le compte de l'EI.

OLJ
24/08/2018

Un jihadiste libanais de 23 ans qui projetait d'attaquer des barrages de l'armée libanaise et une église pour le compte du groupe Etat islamique a été arrêté au Liban-Nord, ont annoncé vendredi les services de renseignement des Forces de sécurité intérieure. D'après an-Nahar qui cite des sources de sécurité, l'arrestation a eu lieu il y a deux semaines. 

Selon un communiqué des FSI, les services de renseignements ont arrêté à Jabal el-Baddaoui, à Tripoli, H. S, membre de l'EI. Lors de son interrogatoire, le jeune homme a avoué qu'il planifiait un attentat-suicide contre une église, ainsi que des attaques contre des barrages de l'armée au Liban-Nord, à la demande de membres de l'EI en Syrie avec lesquels il était en contact. Le communiqué ne précise pas la région dans laquelle se trouve l'église visée.

H.S. avait passé trois ans à la prison de Roumieh avant d'en sortir en 2017, précise le communiqué des FSI. Il avait été incarcéré pour avoir appartenu à l'EI et avoir planifié de rejoindre le groupe en Syrie. A sa sortie de prison, le jeune homme a avoué être rentré en contact avec un proche, M.S., membre de l'EI en Syrie, pour lui demander de l'aider à se rendre en Syrie afin de combattre dans les rangs du groupe jihadiste.  M.S. lui a demandé de rester plutôt au Liban afin d'y mener des attaques contre des soldats et des barrages de l'armée libanaise dans le Nord, lui promettant de lui envoyer "des armes et des ceintures explosives depuis la Syrie, via Wadi Khaled", indiquent les FSI. Via ce proche, H.S. est entré en contact avec un autre membre de l'EI, un certain Abou Hicham, qui lui a demandé de planifier un attentat-suicide contre une église. "Il a accepté ce qui lui a été proposé sans hésiter et a fait part de son enthousiasme et sa disposition à cibler les barrages de l'armée libanaise et les églises", soulignent les FSI, indiquant que l'homme avait notamment planifier d'attaquer un barrage de l'armée à Beddaoui, à Tripoli.

En outre, les FSI ont arrêté à Wadi el-Nahleh, toujours à Tripoli, A.S., un Libanais âgé de 19 ans. Il a reconnu que H.S. lui avait proposé de l'accompagner en Syrie pour rejoindre l'EI et qu'il avait accepté cette proposition. H.S. lui a également proposé de travailler pour l'EI au Liban et de prendre pour cible l'armée libanaise et une église, chose qu'il a refusée. 


Lire aussi
Menace terroriste : le Liban est-il plus sûr aujourd'hui ?


Pour mémoire
Un attentat-suicide dans la banlieue-sud de Beyrouth a été déjoué

Le commandant en chef de l'armée rassure les Libanais sur la sécurité dans le pays

"Les opérations préventives contre les terroristes se poursuivront", assure le chef de l'armée

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

BIEN FAIT. FAUT GARDER LES YEUX OUVERTS.

Sarkis Serge Tateossian

L'efficacité des renseignements et de l'armée libanaise.
Bravo et vive le Liban.

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants