Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Discours de Nasrallah : un ministre émirati accuse le Liban de ne pas respecter la politique de distanciation

"Espérons que les déclarations du Liban officiel ne seront pas emportées par le vent", a souligné Anwar Gargash dans un tweet.

Le ministre émirati des Affaires étrangères, Anwar Gargash, a accusé le Liban de ne pas se conformer à la politique de distanciation qu'il s'était engagé à respecter en novembre dernier. Photo d'archive AFP / Giuseppe Cacace

Le ministre émirati des Affaires étrangères, Anwar Gargash, a accusé le Liban de ne pas se conformer à la politique de distanciation qu'il s'était engagé à respecter en novembre dernier.

Suite au discours prononcé mardi soir par le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, et à ses tirades virulentes contre l'Arabie saoudite, le ministre émirati a déclaré : "Le discours de Hassan Nasrallah et ses attaques contre le royaume saoudien (pour le compte de l'Iran) est un nouvel exemple de l'échec de la mise en œuvre de la politique de distanciation du Liban, envers laquelle nous n'avons encore vu aucun engagement". "Espérons que les déclarations du Liban officiel ne seront pas emportées par le vent", a-t-il ajouté, dans un tweet publié peu après la fin du discours de Hassan Nasrallah.  

 


Dans son discours de mardi soir, prononcé à l'occasion du douzième anniversaire de ce que le Hezbollah considère comme une "victoire" dans la guerre de juillet-août 2006 (12 juillet - 14 août) l'opposant à Israël, le leader chiite avait lancé une série d'attaques contre l'Arabie saoudite. Hassan Nasrallah a notamment accusé Riyad de massacres au Yémen, de terrorisme, de connivence avec Israël, etc.

En novembre 2017, le Premier ministre désigné, Saad Hariri, avait accepté de revenir sur sa décision de démissionner de son poste de président du Conseil, qu'il avait annoncée de la capitale saoudienne plusieurs jours auparavant, à condition que le Liban s'engage de manière irrévocable à se distancier des conflits régionaux et à ne pas s'ingérer dans les affaires internes des pays arabes.  


Le ministre émirati des Affaires étrangères, Anwar Gargash, a accusé le Liban de ne pas se conformer à la politique de distanciation qu'il s'était engagé à respecter en novembre dernier. Suite au discours prononcé mardi soir par le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, et à ses tirades virulentes contre l'Arabie saoudite, le ministre émirati a déclaré : "Le discours...
commentaires (2)

Je pense qu'il n'a rien compris le ministre , le Hezbollah fait ce qu'il veut , malheureusement .

Eleni Caridopoulou

20 h 48, le 16 août 2018

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Je pense qu'il n'a rien compris le ministre , le Hezbollah fait ce qu'il veut , malheureusement .

    Eleni Caridopoulou

    20 h 48, le 16 août 2018

  • CA TOUT LE MONDE LE CONNAIT ET PAUVRES QUI Y CROIENT...

    JE NE COMMENTE PAS. JE PARLE AU PEUPLE.

    15 h 43, le 15 août 2018

Retour en haut