Dernières Infos

Frappes en Syrie attribuées à Israël : l'armée refuse de commenter

AFP
19/06/2018

L'armée israélienne a refusé mardi de commenter des frappes attribuées par un responsable américain à Israël au cours desquelles des combattants syriens et irakiens ont été tués dans l'est de la Syrie, frontalier de l'Irak.

Une porte-parole de l'armée israélienne interrogée par l'AFP a dit ne pas s'exprimer "sur des informations en provenance de l'étranger".

Une cinquantaine de combattants, syriens et irakiens, ont péri dans la nuit de dimanche à lundi lors de frappes dans l'est de la Syrie frontalier de l'Irak où les troupes du régime combattent le groupe Etat islamique (EI). Le Hachd al-Chaabi, supplétif crucial de l'armée irakienne dans le combat contre l'EI, a indiqué lundi que 22 de ses membres avaient été tués et 12 autres blessés lors de raids qu'ils ont attribués aux forces américaines mais celles-ci ont démenti.

Les Etats-Unis "ont des raisons de croire" que c'est Israël qui a mené dimanche soir des frappes nocturnes contre une force paramilitaire irakienne près d'al-Hari, dans l'est de la Syrie, a indiqué lundi à l'AFP un responsable américain ayant requis l'anonymat.

Le 10 mai, Israël a procédé à des dizaines de raids aériens meurtriers contre des cibles présentées comme iraniennes en Syrie, affirmant riposter à des tirs de roquettes iraniennes contre la partie du plateau du Golan sous son contrôle.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a de nouveau affirmé dimanche lors d'un conseil des ministres que "l'Iran doit se retirer de toute la Syrie". "Nous agirons - nous agissons déjà - contre les efforts menés par l'Iran et ses mandataires pour établir une présence militaire en Syrie, que ce soit près de la frontière ou plus profondément en Syrie", a dit M. Netanyahu. "Nous agirons contre ces efforts où que ce soit en Syrie", a-t-il mis en garde.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué