Dernières Infos

Yémen: importants renforts loyalistes sur la ligne de front de Hodeida

AFP
12/06/2018

Les forces progouvernementales yéménites, appuyées notamment par les Emirats arabes unis, ont acheminé d'importants renforts sur la ligne de front de Hodeida, ville portuaire de l'ouest du Yémen aux mains des rebelles Houthis, ont rapporté mardi des sources militaires loyalistes.
Profitant d'une pause dans les combats observée depuis lundi, les trois composantes des forces progouvernementales ont envoyé hommes et équipements sur la principale ligne de front située à une quarantaine de kilomètres au sud de Hodeida, ont indiqué ces sources.
Le port de Hodeida, sur la mer Rouge, est le point d'entrée d'une bonne partie des importations du Yémen et de l'aide humanitaire internationale destinée à une population exsangue après plus de trois ans de guerre.
Les nouveaux renforts progouvernementaux sont acheminés alors que des journaux émiratis, à l'instar du National à Abou Dhabi, affirment que le compte à rebours a commencé pour une offensive sur Hodeida et qu'une attaque est imminente.

Si les Emiratis apportent un appui au sol et les Saoudiens un soutien aérien, les forces progouvernementales yéménites sont composées d'éléments hétéroclites. Il y a les "Brigades des géants", ancienne force d'élite de l'armée yéménite qui a été remise sur pied par les Emirats avec le renfort de milliers de combattants originaires du sud du Yémen.
La deuxième force est composée de fidèles de l'ancien chef d'Etat Ali Abdallah Saleh, tué en décembre par ses propres alliés, les houthis. Elle est conduite par Tarek Saleh, neveu de l'ex-président, qui a rallié en avril la coalition menée par l'Arabie saoudite, sans reconnaître jusqu'ici le président Abd Rabbo Mansour Hadi, exilé à Riyad.
La troisième force, appelée la "Résistance de Tihama", est formée de militaires restés fidèles au président Hadi.
Réunis par les Emirats arabes unis, pilier de la coalition anti-insurgés commandée par l'Arabie saoudite, ces forces sont impliquées dans une grande opération qui s'est intensifiée au sud de Hodeida à la mi-mai.

Les derniers combats ont eu lieu vendredi, samedi et dimanche autour du village côtier d'Al-Jah et des localités de Beit el-Feqih, Tahtia et Douraïhimi, situées au sud de Hodeida.
Ces combats ont fait environ 200 morts parmi les rebelles et une trentaine de tués au sein des forces anti-rebelles, selon des sources militaires et médicales.

Selon des sources militaires, les rebelles ont réussi durant le week-end, à la faveur d'une contre-offensive, à reprendre le village d'Al-Jah, mais ils en ont été chassés par la suite.
"C'est une tentative de retarder le combat pour Hodeida", a affirmé Ahmed Ghilane, l'un des commandants des fidèles de l'ancien président Saleh, ajoutant: "Nous avons achevé nos préparatifs pour marcher sur Hodeida et nous n'attendons que le feu vert".

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué