Environnement

A Monaco, des Libanais bannissent les pailles en plastique de leur hôtel

Cette initiative de Majid et Fadi Boustany intervient alors que leur pays natal souffre depuis plusieurs décennies d'une crise des ordures ménagères.

La façade de l'hôtel Métropole Monte-Carlo, dans la principauté de Monaco. Photo Wikimedia Commons

La clientèle du Métropole Monte-Carlo devra s'y faire : la direction de cet hôtel cinq étoiles de Monaco, appartenant aux promoteurs libanais Majid et Fadi Boustany, a indiqué qu'il ne sert plus aucun verre avec une paille en plastique depuis vendredi, devançant l'interdiction prévue pour 2020 en Principauté pour lutter contre la pollution des mers. Cette initiative des deux Libanais intervient alors que leur pays natal souffre depuis plusieurs décennies d'une crise des ordures ménagères.

"Quand vous commandez un coca, il n'y a plus de paille!", indique la direction à l'AFP, confirmant une information de Monaco-Matin. "On garde une paille uniquement pour les smoothies ou les boissons à base de glace pilée où l'on utilise une paille biodégradable, et une seule !".

Ces pailles biodégradables en polylactique, un bioplastique issu essentiellement du maïs, coûtent deux fois plus cher, précise la direction de cet hôtel indépendant, racheté en 1980 par l'homme d'affaires libano-monégasque Nabil Boustany, qui a développé depuis 2007 toute une série de gestes en faveur de l'environnement.

Les mélangeurs à cocktails sont en verre, le linge de toilette est lavé tous les trois jours, les robinets des chambres équipés de réducteur de consommation d'eau et les sous-verres ne sont plus en carton jetable, mais en caoutchouc naturel, un coup d'éponge suffit pour les réutiliser. Les employés ont été formés pour expliquer la suppression des pailles à la clientèle. Celle-ci est, selon la direction, souvent déjà sensibilisée à cet effort contre l'omniprésence du plastique.

A partir du 1er janvier 2020, les ustensiles de cuisine jetables en plastique seront proscrits à Monaco.
Plus largement en Europe, la Commission européenne a proposé d'interdire les coton-tiges, couverts, assiettes, pailles, mélangeurs à cocktails et tiges de ballons en plastique, et imposé que ces articles soient fabriqués dans des matériaux plus durables. La mesure devra être discutée par les Etats membres et le Parlement européen. La Commission européenne a aussi proposé un système de consigne pour améliorer le recyclage des bouteilles en plastique. Seul un tiers des déchets plastiques sont recyclés en Europe, selon le WWF.




Le Liban subit depuis plusieurs années une crise des déchets qui a culminé en 2015, lorsque Beyrouth et ses environs ont été submergés par des montagnes d'immondices, provoquant un mouvement de protestation inédit. Les gouvernements successifs ont multiplié les plans de gestion à long terme qui n'ont jamais été mis en œuvre, adoptant à la place des mesures d'urgence comme l'élargissement récent des décharges côtières à Bourj Hammoud et Costa Brava, au nord et au sud de Beyrouth, au grand dam de la société civile et des écologistes.

Il y a moins d'un moins, un "bateau écologique", fabriqué avec 50 000 bouteilles d'eau en plastique, a relié le port de Jbeil à la marina de "Zaitunay Bay" pour sensibiliser à cette crise et à la pollution de la mer Méditerranée.


Lire aussi
WWF tire la sonnette d'alarme : la Méditerranée risque de se transformer en "mer de plastique"

5.000 milliards de sacs par an : Le monde malade de sa consommation de plastique, selon l'ONU

Pollution : Une enzyme dévoreuse de plastique, découverte par hasard, suscite l'espoir


La clientèle du Métropole Monte-Carlo devra s'y faire : la direction de cet hôtel cinq étoiles de Monaco, appartenant aux promoteurs libanais Majid et Fadi Boustany, a indiqué qu'il ne sert plus aucun verre avec une paille en plastique depuis vendredi, devançant l'interdiction prévue pour 2020 en Principauté pour lutter contre la pollution des mers. Cette initiative des deux...

commentaires (1)

Ça leur permettra de voir la poutre dans l'oeil de leur pays d'origine.

FRIK-A-FRAK

18 h 48, le 11 juin 2018

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Ça leur permettra de voir la poutre dans l'oeil de leur pays d'origine.

    FRIK-A-FRAK

    18 h 48, le 11 juin 2018