Dernières Infos

En Autriche, Poutine insiste sur la levée de sanctions européennes

AFP
05/06/2018

 Le président russe Vladimir Poutine a insisté mardi à Vienne sur la levée des sanctions européennes visant la Russie, à l'occasion de son premier déplacement à l'étranger depuis sa réélection triomphale en mars.

Il s'agit également du premier voyage du maître du Kremlin dans un pays de l'Union européenne depuis août 2017, date à laquelle il s'est rendu à Budapest, en Hongrie.

"Les sanctions et toutes les restrictions politiquement motivées, le protectionnisme (...) ne sont pas bons pour régler des questions politiques", a déclaré M. Poutine, lors d'une conférence de presse à l'issue de ses pourparlers avec son homologue autrichien Alexander Van der Bellen. "Elles sont nuisibles à tous, à ceux qui les met en place comme à ceux qu'elles visent", a souligné le président russe. 

Ce plaidoyer intervient le jour où le nouveau chef du gouvernement italien, Giuseppe Conte, a affirmé que son pays était favorable à la "révision" des sanctions imposées à la Russie, dans son discours de politique générale.

La Russie est visée depuis 2014 par de lourdes sanctions économiques européennes et américaines, instaurées contre Moscou en raison de la crise ukrainienne. Les Occidentaux dénoncent l'annexion par la Russie de la péninsule ukrainienne de Crimée et accusent Moscou de soutenir militairement les rebelles prorusses de l'Est de l'Ukraine, ce que Moscou dément.

Les autorités russes ont riposté la même année aux sanctions occidentales en mettant en place un embargo alimentaire sur les produits en provenance des pays qui sanctionnent la Russie. "Tout le monde a intérêt à ce que ces sanctions soient levées. Nous aussi", a insisté M. Poutine. 

"Nous sommes ouverts. Nous sommes prêts à coopérer (...). Non seulement la Russie, mais aussi nos amis européens ont intérêt à ce que notre coopération soit pleinement rétablie", a estimé le président russe, dont la visite a été marquée par une prolongation jusqu'en 2040 de l'accord gazier russo-autrichien.

M. Poutine s'est également entretenu avec le chancelier autrichien Sebastian Kurz, qui a appelé au "dialogue" avec la Russie.

"Nous avons maintenu notre coopération même lors des périodes difficiles", a déclaré M. Kurz, lors de leur conférence de presse commune à l'issue des pourparlers. "Progresser les uns avec les autres, c'est mieux que les uns contre les autres".

Le chancelier a toutefois précisé que l'Autriche, qui va assurer la présidence tournante du Conseil européen à partir du 1er juillet allait "bien évidemment soutenir les décisions de l'UE, y compris les sanctions".

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Commentaire de Anthony SAMRANI

Les Iraniens sont-ils allés trop loin ?

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants