Billet

Abus de pouvoir (suite... sans fin)

Suite à l’article paru dans notre édition d’hier mercredi, sous le titre « Abus de pouvoir », concernant les messages vocaux personnalisés adressés par le candidat aouniste Nicolas Sehnaoui aux électeurs de Beyrouth I (résidant en France) sur leur numéro de téléphone portable privé, nous avons reçu d’un lecteur, C.H., un commentaire dans lequel il indique qu’il a reçu lui aussi sur son portable « belge » ( ! ) un message semblable du candidat du CPL alors que ce numéro belge n’a été communiqué que pour sa demande d’inscription sur les listes électorales.
Soulignant qu’il s’agit là « manifestement d’une violation de la confidentialité des données » personnelles, C.H. relève qu’il a répondu par écrit au message WhatsApp reçu en précisant qu’il ne « comptait pas voter pour un candidat du Tayyar (le CPL) au vu des positions du parti par rapport au Hezbollah ».
Un autre lecteur, G.S., relève pour sa part que les messages vocaux en question constituent « une enfreinte flagrante aux lois », et qu’il revient par conséquent « à la justice, (le ministre de la Justice) Salim Jreissati en tête, d’exiger l’ouverture d’une enquête (…) et, le cas échéant, de poursuivre les coupables… avant le 6 mai ».
Le faux pas du candidat Sehnaoui pourrait être qualifié par certains de couac mineur face à d’autres infractions, mais il représente malgré tout un grave dérapage qui menace de porter atteinte à l’intégrité du vote des Libanais de l’étranger (et donc au résultat dans certaines circonscriptions), compte tenu du fait que le ministre des Affaires étrangères et certaines ambassades sont partie prenante dans la bataille électorale. Aux autres partis d’agir donc pour remédier à cette faille.


Lire aussi

Abus de pouvoir, le billet de Michel Touma

Des mécanismes du vote de la diaspora secouent le Conseil des ministres

La LADE dénonce un processus électoral irrégulier et une loi électorale hybride



Suite à l’article paru dans notre édition d’hier mercredi, sous le titre « Abus de pouvoir », concernant les messages vocaux personnalisés adressés par le candidat aouniste Nicolas Sehnaoui aux électeurs de Beyrouth I (résidant en France) sur leur numéro de téléphone...

commentaires (1)

Abus du pouvoir... le faux pas du candidat Sahnaoui... affiches électorales de deux anciens généraux sur les murs du Kesrouan... J'ai vu dans An-Nahar du 3 avril, une affiche électorale montrant côte à côte un ancien général candidat au Kesrouan avec un autre ancien général déjà au pouvoir suprême. Je refuse de croire que l'on se permet un scandale aussi flagrant et méprisant envers les autres candidats et envers l'électeur kesrouanais. C'est pourquoi, je crois deviner un plaisantin afficher Bud Abbot & Lou Costello ou Stan Laurel & Oliver Hardy en masques-sosies de nos deux généraux. Qu'en pensent mes lecteurs ?

Honneur et Patrie

12 h 30, le 05 avril 2018

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Abus du pouvoir... le faux pas du candidat Sahnaoui... affiches électorales de deux anciens généraux sur les murs du Kesrouan... J'ai vu dans An-Nahar du 3 avril, une affiche électorale montrant côte à côte un ancien général candidat au Kesrouan avec un autre ancien général déjà au pouvoir suprême. Je refuse de croire que l'on se permet un scandale aussi flagrant et méprisant envers les autres candidats et envers l'électeur kesrouanais. C'est pourquoi, je crois deviner un plaisantin afficher Bud Abbot & Lou Costello ou Stan Laurel & Oliver Hardy en masques-sosies de nos deux généraux. Qu'en pensent mes lecteurs ?

    Honneur et Patrie

    12 h 30, le 05 avril 2018