Spécial Orientation professionnelle / Édition 3

L’USEK lance encore plus de nouvelles formations universitaires innovantes

Un campus vert. Photo DR

27/03/2018

L’Université Saint-Esprit de Kaslik (USEK), c’est 12 facultés, 140 programmes, 4 campus (Kaslik, Chekka, Zahlé et Rmeich) et de nombreuses activités académiques et non académiques offertes dans une ambiance accueillante et chaleureuse. Grâce au projet « Campus vert – Zéro déchet » que l’université dirige et qui lui a permis d’être élue numéro 1 de l’Université verte au Liban. Selon l’UI Green Metric World University Rankings 2017, les étudiants de l’USEK évoluent dans un environnement vert, sain et respectueux de la nature. Dans le cadre d’équipes académiques et sportives diverses, les étudiants participent à nombre de compétitions locales et internationales dans différents domaines.

Une stratégie basée sur l’amélioration continue et l’excellence
L’excellence dans l’enseignement, le contrôle de la qualité et le bien-être sur le campus font partie intégrante du plan stratégique adopté par l’USEK depuis sa fondation en 1938 par l’ordre libanais maronite. Dans le cadre de sa stratégie basée sur l’amélioration continue et l’excellence, l’USEK a investi dans le développement de cursus adaptés à la demande du marché et à l’évolution de la société, assurant de la sorte l’accès de ses étudiants à l’emploi et préparant de ce fait leur insertion professionnelle. Elle propose ainsi aux étudiants d’ajouter un « plus » à leurs spécialités initiales afin de diversifier leurs connaissances et d’être mieux préparés au marché du travail.

Les nouveaux cursus que propose l’USEK
1. E-MBA et master spécialisé management digital

En collaboration avec l’ESSCA (École supérieure des sciences commerciales d’Angers), membre de la Conférence des grandes écoles (CGE) et triplement accréditée AMBA, AACSB et EQUIS, la faculté de gestion offre un programme unique au Liban permettant l’obtention d’un bidiplôme : un master spécialisé (MS) en management digital de l’ESSCA et un Executive MBA de l’USEK.

Objectif de ce bidiplôme :
– Former des managers digitaux aptes à définir des business models digitaux performants au service d’enjeux stratégiques.
– Maîtriser l’expérience utilisateur, le Big Data et les leviers du webmarketing.
– Synchroniser les stratégies marketing et accompagner la croissance de l’activité digitale de l’entreprise.
– Développer et piloter une activité e-business.
– Impulser le changement culturel et organisationnel par l’agilité et l’innovation.
2. Master en cybersécurité
et cyberdéfense
Programme en collaboration avec l’Université Bretagne-Sud (UBS), menant à un double diplôme : master en cybersécurité et cyberdéfense délivré par l’USEK et master en cybersécurité délivré par l’UBS.

Objectif de ce master :
Former des professionnels qualifiés en cybersécurité en leur fournissant les connaissances nécessaires pour concevoir, planifier et gérer des systèmes de cybersécurité adoptés par les organisations, les gouvernements et les infrastructures, afin de les protéger contre les menaces de sécurité et les techniques d’infiltration, telles que les piratages informatiques, les pannes de réseau, les virus et les cyberattaques.

Objectifs éducatifs du programme :
– Préparer les diplômés à une carrière avancée en informatique, mise en réseau et autres domaines connexes, ainsi qu’à des études supérieures plus approfondies.
– Permettre aux diplômés de fournir des solutions intégrales aux problèmes de logiciels, de la conception de systèmes au développement de solutions. Ils s’engageront alors dans un apprentissage tout au long de la vie.

3. Master en art contemporain
C’est une formation générale en art qui touche différentes disciplines artistiques et développe la réflexion critique permettant à l’étudiant d’atteindre ses compétences théoriques et analytiques. Ce master établit le lien entre l’art et diverses disciplines, telles que la communication, la philosophie, les lettres, l’anthropologie, l’histoire, la sémiotique, en encourageant la réflexion autour des méthodes de la pensée. Un directeur suit la progression générale du mémoire de recherche.
Objectifs éducatifs
du programme :
– Acquérir des savoirs théoriques par rapport à une pluridisciplinarité et à une transversalité, permettant à l’étudiant de développer une recherche personnelle sur une thématique précise.
– Acquérir une connaissance méthodologique et théorique de haut niveau au sujet de l’art contemporain et de ses pratiques à travers une articulation entre histoire, théorie et critique.
– Développer une démarche de réflexion et de conceptualisation en matière d’art contemporain, témoignant d’une conception esthétique ouverte à tous les mondes des arts.

4. Licence en conservation, restauration des biens culturels et art sacré
Compte tenu de la richesse et de la diversité du patrimoine culturel et artistique libanais en général, et des biens culturels religieux en particulier, cette licence a été créée pour répondre aux besoins spécifiques et urgents de préservation et de restauration de ce patrimoine national. Le programme fournit toutes les connaissances théoriques et pratiques liées à la préservation, la protection et la documentation des œuvres d’art peintes sur les tissus et le support en bois. Le programme est offert en collaboration avec l’Université d’Urbino en Italie.

Objectifs éducatifs du programme :
– Permettre aux diplômés d’analyser les valeurs historique, artistique et scientifique d’une œuvre d’art.
– Être capable de proposer une étude de restauration/préservation.
– Permettre de terminer un projet de restauration ou de conservation.
– Être en mesure de comprendre la valeur de l’article d’art sacré.
– Permettre de contribuer à la préservation des biens culturels nationaux.

« L’USEK, enracinée dans la tradition catholique et ouverte sur le monde »

 Recteur de l’Université Saint-Esprit de Kaslik depuis septembre 2016, le père Georges Hobeika résume dans les lignes qui suivent la vocation fondamentale de l’USEK, essentiellement sur le plan des valeurs, ainsi que les perspectives d’avenir de l’établissement.
« Enracinée dans la tradition catholique et ouverte au monde, l’Université Saint-Esprit de Kaslik cherche à contribuer au développement de ses étudiants tout en leur offrant une expérience académique de haute qualité et une vie universitaire estampillée par une atmosphère «usékienne» où les valeurs fondamentales sont promues au quotidien », souligne notamment le père Hobeika qui définit comme suit ces valeurs :
- Une culture d’excellence dans l’enseignement et l’apprentissage, et dans le service de qualité.
- Un milieu d’intégrité, de liberté de pensée, d’autonomie, et de travail positif et agréable.
- Une communauté valorisant le pluralisme, les talents, le respect des opinions des autres, la promotion de la justice, l’équité et la synergie de coopération et du soutien des uns des autres.
- Une culture de créativité et d’innovation, intégrant ensemble les legs du passé et les attentes de demain.
Au niveau des projets de développement de l’USEK, le père Hobeika indique que « dans la
Planification stratégique 2018-2022, l’USEK a privilégié des projets de développement futurs, tout en tenant compte des tendances sociétales susceptibles d’influencer l’enseignement supérieur et ceci dans sept domaines stratégiques : (1) identité et mission ; (2) gouvernance et efficience institutionnelle ; (3) projets académiques ; (4) enseignants, enseignement, apprentissage et recherche ; (5) étudiants et diplômés ; (6) Alumni, Fundraising et internalisation ; (7) Campus ».
Et d’ajouter : « Dans les prochaines années, l’USEK poursuivra ses projets d’accréditation au niveau institutionnel ainsi qu’au niveau des programmes tout en affirmant son American Style Education. Dans ce sens, une démarche fructueuse a été réalisée durant les dernières années : la ré-accréditation institutionnelle européenne par EVALAG, l’accréditation ABET pour 9 programmes d’informatique et d’ingénierie, l’accréditation internationale EVALAG pour 8 programmes de sciences humaines et sociales, l’éligibilité AACSB pour la Faculté de Gestion, l’éligibilité NAAB pour le programme d’architecture et la visite d’accréditation ABET réussie pour le génie civil, les mathématiques actuarielles et financières, et les sciences infirmières ».
« L’USEK attachera une très grande importance au développement continu des programmes académiques (Majors and Minors) adaptés aux besoins du marché de l’emploi, a également souligné le père Hobeika. De même, l’Université poursuivra la promotion du rôle de Asher Center for Innovation & Entrepreneurship (ACIE) et la culture entrepreneuriale afin de préparer ses étudiants à faire face à toutes sortes de défis ».
Au niveau du campus et de l’infrastructure enfin, des plans de rénovation seront développés afin d’accueillir les étudiants nationaux et internationaux, et les étudiants à besoins spécifiques, dans un campus résidentiel, vert, attractif, hospitalier et accueillant.

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué