Spécial Orientation professionnelle / Édition 3

Université antonine : répondre aux attentes de la jeunesse du XXIe siècle

Le campus est en pleine expansion. Photo DR

27/03/2018

Le campus principal de l’Université antonine (UA), situé à Hadeth-Baabda, reflète de par son modernisme et son expansion continue une quête d’excellence sur le plan de l’encadrement académique. Les arcades et la pierre de taille y côtoient une architecture moderne dotée d’infrastructures et d’installations techniques à la pointe du progrès. Un effort particulier est visiblement déployé en permanence afin d’aménager des espaces verts, aérés et dégagés pour rendre agréable la vie sur le campus.
Pour compléter cette volonté de créer un climat de convivialité, un vaste centre sportif moderne met à la disposition des étudiants une piscine extérieure, une piscine intérieure avec balnéothérapie, une salle de gymnastique, des salles de danse et de sports de combat, un stade d’athlétisme, des terrains de football et de basket-ball ainsi qu’une salle polyvalente de 900 mètres carrés.
Deux autres campus régionaux, le premier dans la Békaa, à Nabi Ayla (Zahlé), et le second au Liban-Nord, à Mejdlaya (Zghorta), offrent par ailleurs des possibilités de spécialisations qui se diversifient continuellement.

Une université innovante
Au plan académique, fidèle à sa mission, l’UA promeut un « professionnalisme mû par l’innovation ». Dans la majorité des formations qu’elle dispense, le volet théorie et recherche est directement lié à l’évolution des pratiques professionnelles dans les domaines émergents. À ce titre, l’UA se montre avant-gardiste, au plan local et parfois même régional, dans de nombreux secteurs, et ce en dépit du fait que c’est une université relativement jeune. À titre d’exemple, l’UA abrite le plus grand département de CCE (Computer and Communications Engineering) au Liban avec des taux d’embauche record. Elle occupe en outre une position phare dans les domaines de la technologie de laboratoire dentaire, des sciences du sport, de la musique et de la musicologie.
Salles de cours interactives, laboratoires d’informatique et de langues, studios et salles d’entraînement et de simulation sont là pour offrir aux jeunes une expérience universitaire de pointe.

Les filières innovantes que propose l’université
– La filière de musicothérapie (nouvelle approche pour la licence et le master en musique et musicologie).
– Un nouveau MBA en management du sport, des diplômes d’entraînement en basket-ball, en partenariat avec la Fédération française de basket-ball.
– Deux nouveaux masters en gestion : négociations commerciales internationales et gestion des relations euro-méditerranéennes.
– La branche de Zahlé offre désormais des formations en gestion, en ingénierie, en physiothérapie, en sciences du sport, etc., et s’apprête à lancer une section du département de technologie de laboratoire dentaire.
– La branche de Mejdlaya offre des formations en gestion, en ingénierie, en musique et musicologie, en physiothérapie, et inaugure à partir de la prochaine année académique une section de la faculté des sciences du sport et du département des sciences infirmières.
Pour faciliter l’embauche de ses étudiants, l’UA s’est dotée d’un Bureau d’insertion professionnelle (BiP) ayant pour mission d’accompagner les nouveaux diplômés et de les aider à réussir leur intégration sur le marché du travail. Le BiP centralise les offres d’emploi, propose des stages et développe des services variés permettant aux étudiants de mieux se familiariser avec les critères d’embauche. Il organise à leur adresse des journées de recrutement, mais aussi des « Mock Interviews », des ateliers de rédaction de CV et de lettres de motivation, des sessions de formation ainsi qu’un déjeuner mensuel avec un directeur des ressources humaines.

L’épanouissement de l’étudiant au cœur de l’UA
Des activités para-académiques organisées par des clubs et sociétés de l’UA complètent la quête de l’épanouissement de l’étudiant. À titre d’exemple, les activités comme le hiking club, le club de danse, le club de théâtre (déjà détenteur de plusieurs prix prestigieux), sans oublier les sociétés de robotique et de programmation, offrent aux étudiants un large éventail d’activités pour meubler leurs heures de loisirs. Les férus de chant classique ont par ailleurs la possibilité de rejoindre la chorale de l’UA qui jouit d’une stature et d’un rayonnement internationaux. Les plus sportifs ont de leur côté l’embarras du choix et peuvent profiter des activités très diversifiées proposées par le Bureau des sports de l’université, notamment dans le cadre du centre sportif.
Sur le plan spirituel, la pastorale universitaire accompagne les étudiants tout en animant la vie liturgique, spirituelle et culturelle du campus. La bibliothèque de l’université dispose d’un fond de plusieurs dizaines de milliers d’ouvrages, sans compter les livres électroniques et d’immenses bouquets de sources électroniques. Elle contribue activement à la formation des étudiants et leur dispense un soutien personnalisé en matière de méthodologie de la recherche.

Bourses et aide financière
L’UA qui vient d’obtenir sa certification institutionnelle conférée par l’Agence suisse d’accréditation et d’assurance qualité est une université catholique et s’engage de ce fait à dispenser aux moins nantis de ses étudiants l’aide nécessaire pour leur permettre de poursuivre leurs études sans entrave. Cette aide peut revêtir la forme d’une réduction de la scolarité, d’un échelonnement ou d’emplois pour étudiants.
En outre, l’UA offre des bourses sportives et des bourses au mérite qui consistent à accorder des réductions déterminées aux nouveaux étudiants en fonction de leurs résultats scolaires (notamment aux examens officiels) et aux étudiants actuels de l’UA en fonction de leurs résultats universitaires.
Pour toute information complémentaire, les étudiants peuvent consulter le site web de l’université (www.ua.edu.lb) ou contacter le bureau d’orientation et d’admission.


L'Université antonine en images:


Une formation globale de la personne

Fondée en 1996, l’Université Antonine a très tôt rejoint le club des universités certifiées au Liban, lequel ne compte que six universités. Il s’agit là d’une preuve de la détermination de sa communauté à mettre en application la quête d’excellence figurant au cœur de sa mission. Le point avec Pascale Lahoud, vice-rectrice exécutive de l’UA.
Q : L’Université Antonine vient d’obtenir sa certification institutionnelle. Que représente cette certification et que signifie-t-elle ?
C’est une reconnaissance de la validité de son système d’assurance qualité. La certification qui lui a été décernée officiellement par M. Christophe Grolimund, directeur de l’AAQ, le 28 février dernier, est équivalente aux accréditations généralement délivrées par les agences internationales et elle vient couronner un processus de développement institutionnel et académique que l’université a connu au cours des dernières années. En effet, la certification est, avant tout, une garantie de la conformité des pratiques académiques et administratives de l’institution à ses textes de référence, notamment sa mission, ses valeurs et sa vision.
Q : Contribuer au développement et à l’évolution de la société figure en tête des priorités de toute université. Que fait l’Université Antonine pour accomplir sa mission et contribuer au devenir du Liban ?
Fidèle à sa mission d’université catholique, l’UA s’est donnée pour tâche de développer les talents des jeunes dans la joie de la vérité et de les accompagner dans la construction des savoirs, savoir-faire et savoir-être, leur permettant de devenir des femmes et des hommes qualifiés au service de la société. Il s’agit d’un véritable engagement qui encadre l’ensemble des politiques mises en œuvre à l’UA. Le parcours universitaire y est conçu comme une formation globale de la personne, visant non pas la simple transmission d’informations ni une habilitation à exercer un métier, mais une expérience globale via laquelle l’étudiant est amené à prendre son avenir en main tout en éprouvant les joies et défis de la quête de la vérité.
Q : L’assurance qualité suppose l’amélioration continue dans tous les domaines, notamment la pédagogie universitaire et l’implication des étudiants dans la prise de décision. Quelles sont les démarches entreprises à l’UA dans ce domaine ?
L’UA s’est dotée d’un Centre d’Accompagnement en Pédagogie Universitaire et a adopté l’approche programme dans l’ensemble de ses formations, de même qu’elle a intégré l’usage des technologies de l’information dans l’enseignement. Elle offre désormais un nombre de formations hybrides. En outre, l’UA met au service de ses étudiants, et de la société en général, un Centre de formation permanente et un Bureau d’insertion professionnelle qui, en l’espace de quelques années, ont réussi à changer le paysage de l’éducation informelle au Liban.
Q : Qu’en est-il de la recherche ?
L’UA s’est dédiée à la recherche contextualisée, autrement dit centrée sur les besoins, capacités, et thématiques de son milieu libanais et levantin. Forte de cet engagement, elle a réussi à se réserver une place parmi les 10 institutions libanaises d’enseignement supérieur activement engagées dans la production du savoir. En dépit du caractère essentiellement professionnalisant de ses sept facultés, et bien que l’embauche étudiante figure parmi les critères fondamentaux pour lesquels elle a été jugée digne de la certification, l’UA veille sur l’investissement de la recherche dans l’enseignement, et ses chercheurs-experts sont sollicités par les entreprises les plus prestigieuses. Il suffit d’évoquer, à ce titre, le partenariat entre le laboratoire TICKET de la Faculté d’ingénieurs et le département de recherche et de développement de BMW.

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué