X

Moyen Orient et Monde

Quand la destruction d’un F-16 israélien est célébrée comme une victoire arabe

Focus

L’armée syrienne a abattu samedi un avion de chasse de l’État hébreu au retour de raids contre des cibles iraniennes en Syrie.


13/02/2018

Un avion de chasse israélien a été abattu par la DCA (défense antiaérienne) syrienne samedi après avoir effectué des raids contre la base militaire syrienne T4, près de Palmyre. Les deux pilotes, qui ont eu le temps de s’éjecter de l’appareil avant qu’il ne s’écrase dans la vallée de Jezreel (nord d’Israël), ont été hospitalisés. 

Le F-16 en question était entré en territoire syrien afin d’effectuer des tirs de représailles contre des cibles iraniennes en Syrie après qu’un drone iranien eut été abattu dans l’espace israélien. Les images de la carcasse de l’avion ont fait la une samedi des médias internationaux, le Haaretz commentant dimanche : « Peu importe la gravité des dégâts infligés par l’armée de l’air israélienne aux installations iraniennes et aux défenses aériennes syriennes, l’image brûlante du jour est celle des restes du chasseur F-16 qui s’est écrasé en Basse-Galilée ». Contestant l’idée de « revers stratégique », le chef de l’armée de l’air israélienne, le général Amnon Ein Dar, a déclaré à la radio de l’armée que les bombardements de représailles avaient constitué « l’attaque de plus grande envergure contre les systèmes de défense syriens depuis (l’opération) Paix en Galilée », en 1982. L’aviation israélienne n’avait plus perdu un appareil depuis ce conflit ayant pour enjeu le contrôle des hauteurs du plateau du Golan.

Il est vrai que l’événement, une première depuis plus de trente ans dans l’histoire de l’aviation militaire de l’État hébreu, a été perçu comme une grande victoire contre « l’ennemi sioniste » par une grande partie de la presse et de l’opinion arabes. 


(Lire aussi : Israël ne permettra pas un "ancrage" militaire de l'Iran en Syrie, prévient Netanyahu)


Surprise

Depuis la guerre du Liban de 1982, c’est la première fois que l’armée syrienne parvient à abattre un avion israélien. La symbolique de l’événement a ainsi, aux yeux des Arabes, pris totalement l’ascendant sur les destructions sévères infligées par les différents raids israéliens en Syrie durant le week-end. Des caricatures de l’opération ont rapidement circulé sur les réseaux sociaux. Un dessinateur syrien a ainsi représenté l’avion et son pilote en feu et piquant du nez, avec une bulle exprimant un « faja’nakom, mou ? » (On vous a surpris, n’est-ce pas ? ). Le quotidien libanais al-Akhbar (proche du Hezbollah) a effectué une revue de presse, se félicitant des commentaires favorables à la victoire syrienne et dénonçant la frilosité de certaines chaînes du Golfe à accueillir l’événement en tant que tel. Dans un article de samedi intitulé « Lorsque le vieux S-200 abat le jeune F-16 de 4e génération », al-Manar (organe télévisé du Hezbollah) a pointé du doigt le sérieux revers israélien : « Constat qui fera certainement réfléchir longuement les responsables israéliens : l’arme qui a abattu le F-16 israélien n’est autre que le vieux S-200, plus couramment connu sous l’appellation de missile Sa-5. Étant de fabrication soviétique, il a été conçu depuis les années 60 du siècle dernier, précise le média russe RT. Ce qui ne l’a pas empêché d’avoir raison du chasseur F-16 israélien, lequel appartient à la quatrième génération », écrit le média. 

À Damas, le Syria Times a annoncé la couleur en titrant ainsi l’un de ses articles : « Israël tente de sauver la face après la forte gifle de l’armée syrienne. » Le journal progouvernemental al-Watan écrivait dimanche que la destruction du F-16 avait « détruit le mythe de la supériorité aérienne israélienne dans la région ». 

La dimension asymétrique du conflit fait de chaque revers israélien une « victoire éclatante » pour l’axe de la résistance. Cette rhétorique tend à alimenter la propagande arabe de l’ennemi commun à abattre et permet ainsi de rallier le soutien d’une partie importante des populations arabes. 

L’État hébreu a immédiatement répondu à la destruction de son F-16 en bombardant samedi 12 positions de l’armée syrienne et de ses alliés pro-iraniens, dont des systèmes de défense antiaérienne. Alors que les circonstances de la destruction de l’avion n’ont pas encore été clairement déterminées, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a prévenu dimanche qu’Israël allait continuer à mener des raids aériens en Syrie malgré la perte du F-16.



Lire aussi

La chute de l’avion israélien et l’équilibre de la terreur..., le décryptage de Scarlett Haddad 

Les frappes israéliennes auraient détruit la moitié des défenses antiaériennes syriennes, selon le Haaretz

Syrie : qui réussira à imposer ses lignes rouges ?

Israël / Iran : une stratégie de « grignotage » dangereuse

Attaques israéliennes en Syrie : le Liban va protester à l'ONU contre les violations de son espace aérien

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

IL FAUT EN FAIRE UNE CHANSON... POUR AINSI GAGNER
DIVINEMENT LA BATAILLE...

Irene Said

"...comme une victoire arabe..."...?

Dites...ces arabes...qu'ont-ils fait ces derniers temps pour contrer les agissements d'Israël ?

Et la Syrie, depuis combien d'années accepte-t-elle l'occupation du Golan par Israël ?

Ah, nous pouvons être très fiers de nos frères arabes
Irène Saïd


Ma Fi Metlo

L'erreur est de voir le " monde arabe " , comme il était perçu en 67 et partant.

Aujourd'hui le monde arabe de 67 est mort , il y'a une résistance à l'injure sioniste sur des gens qui ont décidé de dire non avec la force et l'intelligence comme réponse à leur injustice .

israel est acculée et va droit dans l'abîme.

Wlek Sanferlou

Le S 5 fut conçu dans les années 60 et finalement l'armée syrienne a compris comment l'opérer?
Il faudra attendre 50 ans pour apprendre à utiliser les sukhoi contre d'autres que son propre peuple?
Iish ktiir bitchouf ktiir! Mo?

Pierre Hadjigeorgiou

Ce qui est dangereux dans ce cas la c'est que ce sont encore une fois les Russes qui sont derrière un tel acte. L'action a été initié pour deux raisons principales importantes: 1- Diminuer l'impact négatif de la frappe Américaine contre les troupes d'Assad, 2- Détourner l'attention des médias des problèmes internes de l'Iran.
La Russie envoi le message qu'elle ne se laissera pas faire, l'Iran et la Syrie que leur régime sont fort et capable de s'en prendre a Israël avec succès, et donc restez avec nous jusqu’à la victoire finale.
cette fois personne n'est dupe et tout le monde sait très bien de quoi il en est. Israël et les US se rendent comptent qu'il est temps de remettre les pendules a l'heure. Ce sont encore les peuples de la région qui vont trinquer.
La guerre en Syrie est loin d’être finie et maintenant que la boite de Pandore est largement ouverte rebelote... Inchallah le Liban y échappera mais j'en doute...

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

FET... KHARABLE BEYTI... ATAL WLEDI... DARABTOU KAF !
VICTOIRE DIVINE !
QUAND EST-CE QUE LE SERIEUX VA PREVALOIR CHEZ CERTAINS ?

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LE VOISIN ENTRE DANS LA MAISON, DETRUIT LA MOITIE ET TUE... ET ON LUI A DONNE UNE GIFFLE ! VICTOIRE DIVINE ! TELLE LA VEUT L,IGNORANCE...

George Khoury

je le repete, israel aurait facilement pu dire que l'appareil a eu un ennui technique, mais ils ont admis que le f16 a ete abbatu et c'etait bien sur un joli coup...
mais de la a crier victoire et dire que la donne a changé? en fait ca ne m'etonne pas. en 2006 on a eu la plus grosse raclee, hassan nasralla a du s'excuser et malgre cela ils ont appele cela "une divine victoire"....le ijtihad tel qu'il est devenu amene les peuples arabes vers un abime sans fond

Yves Prevost

20 missiles S 200, fleurons de la DCA syrienne, pour abattre un seul avion! Pas tellement de quoi pavoiser!

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Tête de Turc

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.