X

À La Une

A Beyrouth, les sourds et malentendants ont leur prêtre et leur messe

Reportage vidéo
02/05/2015

En ce samedi après-midi, les fidèles, en attendant le début de la messe, sont en grande discussion dans l'église Notre-Dame de l'Annonciation à Zokak el-Blat, un quartier de Beyrouth. Et pourtant, un étrange silence règne entre les murs de pierre. 

Le père Jean-Marie Chami arrive, il salue les fidèles, qui lui répondent en langue des signes. Depuis 18 ans, le père Chami sert la messe en langue des signes pour les fidèles sourds et malentendants. Cette messe étant la seule en langue des signes au Liban, la liturgie est œcuménique pour que les sourds de toutes les communautés chrétiennes s'y retrouvent.

"Pour les sourds et les malentendants, la messe traditionnelle est comme un théâtre muet", explique le père Chami.

Le prêtre a découvert le monde des sourds et des malentendants il y a une trentaine d'années. Il en est immédiatement tombé amoureux. Un jour, un groupe de sourds souhaitant aller à la messe lui a demandé de leur servir de traducteur. "Ça n'a pas été facile, se souvient le prêtre de 53 ans. Pendant de longues années, je leur traduisais la messe en langue des signes. Certains me considéraient comme un retardé mental, et se demandaient qui était ce type qui faisait des simagrées à côté d'eux", raconte-t-il en riant.

Il y a 25 ans, un prêtre français, capucin, a demandé au père Chami d'inviter des sourds à assister à sa messe. "Il m'a fait venir à l'autel pour interpréter, à ses côtés, la messe en langue des signes", se souvient le père Chami. Depuis, les sourds ont leur messe et le père Chami est leur aumônier. Dans l'église de Zokak el-Blat, ils sont pleinement acteurs de la messe et entonnent ensemble, en d'élégants gestes, prières et cantiques. Un second prêtre, formé par le père Chami, a été consacré en août dernier. Mais ce que ce dernier souhaite vraiment, c'est qu'un jour, un sourd soit ordonné prêtre.

 

Notre reportage, en images :

 

 

 

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

COMPASSION DU FOND DU COEUR !

M.V.

Faudrait .....que M. Gaby Nasr leurs fasse une animation rien que pour eux, avec ses billets du vendredi , vu que nous sommes des privilégiés nous assisterons qu'en même au spectacle...

NAUFAL SORAYA

Quelle jolie nouvelle! Vraiment émouvant! C'est magnifique!!!

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Macron, champion (du monde)

Commentaire de Anthony SAMRANI

Macron vs Macron

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué