X

Campus

Les étudiants en médecine de la LAU organisent une Journée de la santé

INITIATIVE

Le 27 janvier, rencontre avec la population et dépistages gratuits dans plusieurs régions libanaises.

Carole AWIT | OLJ
20/01/2018

Le 27 janvier, les étudiants en médecine, les internes et les médecins enseignants de la LAU iront à la rencontre des Libanais dans différentes régions du pays pour leur permettre d’améliorer leur santé.

« Cette initiative est menée, pour la deuxième année consécutive, par l’association des étudiants en médecine de la LAU avec le soutien de notre faculté et de l’hôpital Rizk ; il s’agit d’une journée d’intérêt public dédiée à la promotion de la santé et au dépistage gratuit de certaines maladies », explique Mary-Catherine Mina, étudiante en 4e année de médecine et chargée de l’organisation de l’événement.

Les volontaires se répartiront entre le Bekaa Hospital dans la plaine de la Békaa, l’église Saint-Georges à Bechmezzine (Koura), le mall de Nabatyié, le centre médical social de Aley, le centre de santé de Qartaba et le dispensaire de Ghosta.

« Après le succès de la première édition de cette Journée de la santé l’an dernier, nous nous apprêtons à accueillir un nombre plus important de visiteurs, avoisinant les 200 personnes, dans chacun des lieux où les équipes se trouveront », précise Karim Karaawi, étudiant en 5e année de médecine et président de l’association des étudiants en médecine de la LAU. Le jeune homme indique qu’il a fallu une année de travail pour mettre en place cette journée portée par le dynamisme d’un bon nombre d’étudiants, épaulés par leurs enseignants et des responsables de leur faculté.

Au programme de cette journée portes ouvertes, permettre au public, qui doit être à jeun, de bénéficier de divers bilans sanguins, y compris la glycémie, le cholestérol, l’examen des triglycérides, ainsi que d’un examen physique et d’un électrocardiogramme.

« Les étudiants, formés et entraînés à effectuer ces examens, mettront en pratique les connaissances qu’ils ont acquises pour servir la population qui viendra à leur rencontre. Leurs actions seront supervisées par des médecins présents sur place qui préciseront aux patients s’il est nécessaire d’effectuer d’autres examens et de suivre un traitement », poursuit Karim.

« Comme beaucoup d’étudiants de ma faculté, je suis impatiente d’accueillir les visiteurs et d’aller à la rencontre des patients le 27 janvier de 8h à 16h. Il est important pour nous, futurs médecins, d’être en contact avec les gens et de mettre en pratique nos connaissances », précise Mary-Catherine.

Cette initiative est d’autant plus importante pour bon nombre de visiteurs qu’elle permet à une partie de la population libanaise, surtout la plus démunie, de pouvoir effectuer gratuitement un dépistage de certaines maladies et de pouvoir avoir l’avis de professionnels de la santé. « Nous allons pouvoir nous exercer à la pratique de notre futur métier et nous responsabiliser tout en nous rendant utiles auprès de ces personnes et peut-être pouvoir dépister certaines maladies, d’où l’importance de cette initiative », note, enthousiaste, Karim Karaawi, qui espère que beaucoup de personnes ne manqueront pas ce rendez-vous.



À la une

Retour à la page "Campus"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Guerre du Yémen : ce qu’en dit un houthi de passage au Liban...

Un peu plus de Médéa AZOURI

Visconti et les lahem baajine

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué