X

À La Une

L'Allemagne traque des espions iraniens qui auraient surveillé des Israéliens, selon le Haaretz

dans la presse

Le ministère allemand des Affaires étrangères a convoqué fin décembre l'ambassadeur iranien afin de rappeler Téhéran à l'ordre, rapporte Reuters.

OLJ
16/01/2018

Les autorités allemandes ont lancé mardi une vaste opération nationale visant à appréhender dix espions iraniens présumés, suspectés d'avoir "espionné des personnes et institutions israéliennes pour le compte d'une organisation iranienne", rapporte le quotidien israélien Haaretz, citant l'agence Associated Press.

Selon Stephan Biehl, un porte-parole du Bureau des procureurs fédéraux, cette opération a été initiée sur base d'informations provenant du service de renseignement intérieur allemand, en charge du contre-espionnage. M. Biehl a toutefois refusé de commenter l'hypothèse avancée par le Haaretz ainsi que par l'hebdomadaire allemand Focus et selon laquelle les suspects espionnaient des Israéliens présents sur le territoire allemand.

Le Haaretz rappelle dans ce cadre l'information rapportée la semaine dernière par l'agence Reuters selon laquelle le ministère allemand des Affaires étrangères avait convoqué fin décembre l'ambassadeur iranien afin de rappeler Téhéran à l'ordre et lui demander de ne pas espionner sur son territoire des individus ou des organisations proches d'Israël. Le ministère avait considéré ces surveillances de ressortissants israéliens comme des "violations flagrantes de la législation allemande". Reuters avait ajouté, citant une source ministérielle, que le directeur de la section politique du ministère des AE avait affirmé, lors de sa rencontre avec l'ambassadeur iranien, que "de telles activités sont complètement inacceptables et ne seront pas tolérées".

En mars dernier, un ressortissant pakistanais,Haidar Syed Mustufa, avait été condamné pour avoir espionné en 2015, pour le compte des Gardiens de la révolution, le professeur franco-israélien David Rouach et l'ancien député social-démocrate et ex-président de la Société germano-israélienne (DIG) Reinhold Robbe.

Dans leur rapport annuel, publié en juillet dernier, les services de renseignement intérieur allemand ont particulièrement mis l'accent sur les activités d'espionnage de l'Iran, soulignant qu'elles ciblaient surtout des ressortissants israéliens ou pro-juifs.

 

Lire aussi
Femmes du Mossad au Liban : retour sur les histoires les plus connues

 

Pour mémoire
La guerre secrète entre Israël et le Hezbollah : un espion du parti chiite arrêté à l’aéroport Ben Gourion

Les révélations du « Washington Post » : Imad Moghniyé a été tué conjointement par la CIA et le Mossad

"Rummenigge", l'espion libanais du Mossad tombé en disgrâce, confie son amertume

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

ET LES ESPIONS ISRAELIENS QUI TRAQUENT LES IRANIENS ET AUTRES... MA3LECH ?

RE-MARK-ABLE

L'Allemagne traque des espions iraniens qui auraient surveillé des Israéliens, selon le Haaretz

L'article écrit comme reproduit par vos soins en dit long sur le sérieux qu'il faut lui apporter .

Donc l'Allemagne ( pays européen pris en otage par israel ) traque des espions iraniens ( ennemi juré des israéliens ) selon le haretz ( journal israelien très tendancieux ) .

Passons à autre chose ..

Wlek Sanferlou

Pouvons nous amener des traqueurs allemands pour traquer les hordes d'espions de tout bords au pays?

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué