X

Sport

Qui pour remplacer Batautas à la tête de la sélection nationale ?

Basket-ball – Éliminatoires Coupe du monde 2019
Tony Hayek | OLJ
12/01/2018 | 00h00

Cette fin de semaine s'annonce cruciale pour la Fédération libanaise de basket-ball (FLBB), qui doit placer dans les plus brefs délais à la tête de la sélection nationale un successeur au Lituanien Ramūnas Butautas, dont le mandat s'est achevé avec la clôture de la Coupe d'Asie des nations et l'élimination précoce du Liban d'une compétition qu'il avait organisée et sur laquelle il misait beaucoup pour retrouver un peu de son prestige dans le sport national numéro un.

Il faut dire que la mission est assez délicate, d'autant plus que les candidats ne se bousculent pas au portillon, vu les remous qui agitent la FLBB depuis un certain temps et la quantité de problèmes, et non des moindres, qu'elle a sur les bras.

Le profil recherché ne devrait également pas faciliter le choix des décideurs, qui exigent la présence de trois caractéristiques (au moins) chez le nouveau coach pour lui permettre de s'asseoir sur le banc de l'équipe première. Un : une profonde connaissance du basket local, pour économiser une perte de temps due à une nouvelle prise de contact avec les équipes et les joueurs. Deux : une forte expérience sur le plan international qui lui permettrait de qualifier le Liban pour la prochaine Coupe du monde prévue pour l'été 2019 en Chine, car les échéances à venir lors du deuxième tour de la phase éliminatoire devraient opposer le Liban à des sélections plus huppées, telles la Nouvelle-Zélande, la Chine ou la Corée du Sud. Trois – et c'est le plus important – : qu'il accepte de se contenter d'un budget assez modeste, sachant que les finances de la Fédération sont actuellement au plus bas et ne permettent pas des folies, surtout avec les rencontres qui se profilent à l'horizon pour le compte du groupe C dans le cadre des éliminatoires du Mondial 2019.

À titre d'exemple, le déplacement de la sélection nationale et tout le staff technique et administratif accompagnateur pour le match contre l'Inde prévu le 25 février prochain à Bangalore, dans le City Arena Stadium, lors de la quatrième journée de la première phase éliminatoire, devrait coûter à la FLBB la bagatelle de 600 000 dollars, alors que les caisses de cette fédération, et dans les meilleures estimations, ne contiennent pas actuellement plus de 800 000 dollars... Mais les membres du comité exécutif se veulent optimistes, notamment par rapport à l'arrivée de nouveaux sponsors, qui devraient augmenter le budget prévisionnel et renflouer les caisses avec de l'argent frais.

Sur un même plan, la Fédération a dû également faire face hier à un nouveau problème, avec la démission de Yasser el-Hajj de son poste de directeur des sélections nationales, pour des raisons personnelles et familiales. Akram Halabi a été nommé pour assurer l'intérim en attendant la nomination d'un nouveau directeur.

 

 

Pour mémoire
Champville prend les commandes, la Sagesse surprend le Riyadi

Le Liban entame sa campagne de qualifications contre l’Inde

Le Club sportif récupère son titre et bat un record

À la une

Retour à la page "Sport"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les matchs d’aujourd’hui

  • Angleterre
    Panama

    24/06

    15h00 (GMT+3)

  • Japon
    Sénégal

    24/06

    18h00 (GMT+3)

  • Pologne
    Colombie

    24/06

    21h00 (GMT+3)

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué