X

À La Une

Onze princes saoudiens arrêtés pour avoir manifesté

Arabie saoudite

Selon le site d'information sabq.org, ils s'étaient rassemblés devant le palais de Qasr al Hokm pour protester contre l'arrêt, en vertu d'un décret royal, de la prise en charge des factures d'eau et d'électricité de la famille régnante par les pouvoirs publics et pour réclamer une indemnisation après la condamnation à mort d'un parent.

OLJ/Reuters
06/01/2018

Onze princes saoudiens qui manifestaient contre des mesures d'austérité concernant la famille royale ont été arrêtés, rapportent samedi plusieurs organes de la presse locale.

Selon le site d'information sabq.org, ils s'étaient rassemblés devant le palais de Qasr al Hokm pour protester contre l'arrêt, en vertu d'un décret royal, de la prise en charge des factures d'eau et d'électricité de la famille régnante par les pouvoirs publics et pour réclamer une indemnisation après la condamnation à mort d'un parent.

"Ils ont été informés du caractère irrecevable de leurs demandes, mais ils ont refusé de quitter Qasr al Hokm", écrit l'auteur de l'article paru sur sabq.org. "Un ordre royal a été transmis aux gardes (...) pour qu'ils interviennent et ils ont été arrêtés puis placés en détention à la prison d'Al Haïer dans l'attente de leur procès", ajoute-t-il, sans préciser l'identité des intéressés. Le quotidien arabophone Okaz fait également état de ces arrestations.

Aucun représentant des autorités n'a pu être contacté.

Début novembre, 200 membres de la famille royale ainsi que des ministres et des hommes d'affaires ont été arrêtés et consignés au Ritz de Ryad dans le cadre d'une spectaculaire opération anti-corruption menée à l'initiative du prince héritier Mohamed ben Salman.

 

Lire aussi

Quand Mohammad ben Salmane met la police religieuse au pas

Le roi Salmane promet de lutter contre la corruption

Purge anticorruption : un fils du roi Abdallah libéré contre le paiement d'un milliard de dollars

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

NAUFAL SORAYA

Ca tourne au gag!

RAISINS SECS

Nikey aley va sûrement saisir le conseil de sécurité. Vous pariez ?

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

TOUS LES PRINCES EN ARABIE... LEUR NOMBRE SMALLAH EST GRAND PUISQUE LES HAREMS ROYAUX FOISONNENT EN FEMMES ... ACCAPARENT LA MAJEURE PARTIE DE L,ECONOMIE ET DONC DES FINANCES DU PAYS... FAUT METTRE UN FREIN ET LAISSER LA CHANCE AUX AUTRES CITOYENS DU PEUPLE !

Sarkis Serge Tateossian

- Après tout ce ne sont que des princes, face au roi !

- Ils ont osé manifester .....
(Une manif pour tous, OUI ! Mais une manif pour des princes NON !) Il ne faut pas pousser le bouchon trop loin .... ils se croyaient peut-être en démocratie ? (ma petite boutade)

Je découvre en lisant l'article :
Le palais de Justice s’appelle là-bas : Qasr al Hokm = Le palais du "pouvoir"

Tout est dit dans cette phrase ....

Dans le royaume d'Arabie, le pouvoir n'est pas au service de la justice, mais plutôt, la "justice" est au service du pouvoir.

Ainsi, le palais du "pouvoir" devient l'antichambre du roi, ou de son héritier.

Ohhh je n'ai rien contre l'Arabie saoudite ou encore moins le roi ...

Est-il raisonnable de continuer ainsi ?
Les saoudiens ne méritent-ils pas un traitement meilleur ?

Irene Said

Ne pas payer ses factures d'eau et d'électricité...n'est-ce pas ce que font aussi certains habitants des quartiers de la banlieue-Sud de Beyrouth ?
Bon...ceux-là on les comprend un peu, car la plupart s'enfoncent dans la misère grâce aux bons soins de ceux qui contrôlent ces quartiers...et qui se vantent de vouloir aider et libérer d'autres endroits bien plus lointains...au-delà de nos frontières.

Mais...des princes séoudiens qui nagent dans les richesses...vivent dans des palais somptueux...ne pas payer leurs factures d'eau et d'électricité...on a de la peine à le croire...quelle honte !
Irène Saïd

Antoine Sabbagha

Une main de fer qui ne laisse aucun prince respirer .

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : après la pause du Fitr, les heures supplémentaires du week-end

Un peu plus de Médéa AZOURI

Ce foutu premier rendez-vous...

Les matchs d’aujourd’hui

  • Belgique
    Tunisie

    23/06

    15h00 (GMT+3)

  • Corée du Sud
    Mexique

    23/06

    18h00 (GMT+3)

  • Allemagne
    Suède

    23/06

    21h00 (GMT+3)

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué