X

Économie

Spectronite et Nada G remportent les Brilliant Lebanese Awards

Concours

Organisés par BLC Bank, ces prix ont récompensé deux entrepreneurs ; un nouveau prix « tech » est prévu pour 2018.

Sunniva Rose | OLJ
09/12/2017

Le concours Brilliant Lebanese Awards (BLA) a récompensé hier au Casino du Liban une entreprise spécialisée dans les télécoms, Spectronite, ainsi qu'une marque de bijoux, Nada G, lors de la sixième édition du concours organisé tous les ans par BLC Bank. Le concours est scindé en deux catégories : l'une pour les PME, remportée par George el-Aily (Spectronite), et l'autre pour les femmes entrepreneuses, gagnée par Nada Ghazal (Nada G) (lire leurs portraits). Chaque lauréat s'est vu remettre une enveloppe de 30 000 dollars. Mohammad Ali Beydoun, à la tête de l'entreprise d'architecture et de design l'Art-qui-tecte, a été récompensé par le prix du public (5 131 votes en ligne), soit 5 000 dollars.

Le vice-président et directeur général de BLC Bank, Nadim Kassar, a profité de la cérémonie pour annoncer qu'un nouveau prix – également de 30 000 dollars – dédié aux nouvelles technologies sera lancé l'année prochaine. « Beaucoup de jeunes se lancent dans ce domaine et ne reçoivent pas suffisamment d'appui », a-t-il confié à L'Orient-Le Jour. Selon lui, ce prix se différencie du soutien financier indirect accordé par la Banque du Liban (BDL) aux start-up grâce à la circulaire 331 (août 2013), qui autorise les banques à investir dans les sociétés de l'économie de la connaissance, tout en garantissant 75 % des montants investis. « Notre prix ne sera pas pour les start-up, mais pour les entreprises déjà installées dans le domaine des nouvelles technologies », a-t-il indiqué. Selon le site du BLA, les entreprises qui ont développé leur propre propriété intellectuelle, brevet ou algorithme sont incluses.

Le jury, composé de 13 personnes issues du milieu des affaires et d'institutions financières publiques, a sélectionné les gagnants sur base des critères suivants : le bilan financier de l'entreprise (30 %), la créativité (30 %), la pérennité et le potentiel de croissance du projet (25 %), ainsi que la responsabilité sociale de l'entreprise (15 %). Selon Tania Moussallem, directrice générale adjointe à BLC Bank et membre du jury, les deux gagnants avaient « tout bon » sur ces 4 critères. « Nada Ghazal maîtrise chaque aspect de son entreprise et possède un vrai potentiel de croissance. George el-Aily est un génie des télécoms, qui a réussi à s'imposer parmi les grands acteurs mondiaux », a-t-elle assuré à L'Orient-Le Jour.

Au total, douze candidats étaient en lice. Six dans la catégorie « meilleure entreprise de l'année » : Frem Automotive (David Frem), International School of Innovation (Mohamed Watfa), Spectronite (George el-Aily), Myki (Priscilla Elora Sharuk), L'art-qui-tecte (Mohammad Ali Baydoun), Games Cooks (Lebnan Nader).
Six candidates se présentaient également dans la catégorie « femme entrepreneuse de l'année » : AppeLite (Nivine Samir Bachir), Sabine Mazloum (Sabine Mazloum), Nada G (Nada Ghazal), Aura Headpieces (Carole Élias Chammas), Dent de Lait (Lamice Joujou), Les Ateliers de Rififi (Claudine Mokhbat).

 

Pour mémoire

Lancement de la 6e édition des Brilliant Lebanese Awards 2017

Les Brilliant Lebanese Awards mettent en avant le terroir libanais

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Influence interne du Hezbollah : deux facteurs suscitent des inquiétudes

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué