X

Culture

Nevine Mattar, le jazz au bout du pinceau

Exposition

À la galerie 392Rmeil393, l'artiste présente sa nouvelle cuvée de toiles, nourries de sons et de couleurs, de formes et de rythmes... Jazzy, forcément.

05/12/2017

« Le jazz est improvisation et, à ce titre, il s'accorde parfaitement au collage. Ce n'est pas un hasard si Matisse, Picasso, Juan Gris et Braque l'ont abordé dans leurs papiers collés », indique Nevine Mattar. Laquelle, imitant ces célébrissimes maîtres, a elle aussi tenté d'exprimer, dans des compositions hautes en couleur, les milles et une facettes de cette musique de l'âme et de l'instant. Et cela à travers une trentaine de toiles (en techniques mixtes : acrylique, collages et tissus) peuplées de figures et d'instruments qui s'y réfèrent : jazzmen célèbres, bands de musiciens ou encore foule de personnages bigarrés représentant la diversité de son public... Mais aussi la variété de son répertoire et des styles picturaux que ce genre musical a nourri et même inspiré.

 

Métissage et liberté
Il y a deux ans, cette artiste et professeure à la LAU et à l'Université de Balamand ne connaissait rien au jazz. Aujourd'hui, elle peut disserter en détail sur les racines, l'évolution et les figures légendaires de ce genre musical afro-américain. « J'appréciais bien sûr quelques morceaux célèbres, mais honnêtement, j'ignorais tout de l'influence de cette musique sur les arts visuels », confie Nevine Mattar. C'est à la faveur d'une recherche préparatoire pour une exposition qu'elle s'est plongée dans cet univers de notes, de rythmes et de swings à travers disques et lectures sur l'histoire de sa création, sa propagation, les origines de son métissage et l'expression de sa liberté. Ces deux dernières caractéristiques se retrouvant déjà dans l'ADN des œuvres – singulières et toujours en techniques mixtes – de cette férue de collages et d'effigies en papier mâché, il n'en fallait pas plus pour lui donner envie de consacrer une série entière à ce thème. Certes, elle avait déjà réalisé des pièces traitant de musiciens, batteurs, trompettistes et saxophonistes... « Mais jamais dans une démarche aussi approfondie, aussi conceptuelle », assure-t-elle.

 

Double objectif
« C'est vraiment une exposition à double sens, insiste Nevine Mattar. D'une part, j'ai voulu transmettre l'âme du jazz, cette musique faite d'assemblages de tout genre d'influences, de contributions de grands chanteurs et chanteuses, et de multiples expressions. Et de l'autre, je voulais mettre l'accent sur l'utilité du recyclage des papiers comme des bouts de tissus que j'utilise dans mes tableaux et qui parfois en rehaussent la composition, en font éclater la couleur. »
Au fil des toiles, grands formats, accrochées sur les cimaises de la galerie 392Rmeil393 jusqu'au 8 décembre, le regard du visiteur est transporté des clubs de New York à ceux de la New Orleans, des formations se produisant dans les parcs aux bands de musiciens de rue... Il est aussi harponné par ce profil de femme tiré d'un Picasso ceint de masques africains et d'imprimés batik (rappelant les origines africaines de cette musique), ou encore par cet étonnant portrait groupé de Jean-Michel Basquiat, Billie Holiday et John Coltrane sur fond de bleu Matisse...
L'ensemble des œuvres, au graphisme tout en traits épais et couleurs vives sous-tendues d'un fond bleu nuit-bleu blues, peut sembler chargé de prime abord. Il se dégage cependant un certain charme de cet assemblage hétéroclites de références, qui forment au final une harmonie. Et qui donne à l'exposition son titre tout indiqué : All That Scraps with Jazz.

 

Galerie 392Rmeil393
Rue Gouraud, Gemmayzé. Horaires d'ouverture : du mardi au samedi, de 11h à 19h.

À la une

Retour à la page "Culture"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Soutenez notre indépendance!