Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Le commissaire européen à la Santé invite les anti-vaccins à "faire le tour des cimetières"

Le commissaire européen à la Santé, le Lituanien Vytenis Andriukaitis, a souligné jeudi la "responsabilité morale" des opposants à la vaccination, qu'il a invités à "faire le tour des cimetières européens" et à "rendre visite aux enfants frappés par la polio".

"Ces mouvements anti-vaccination ne savent pas ce qu'ils font, ne savent pas ce qu'ils disent", a déclaré M. Andriukaitis au cours d'une conférence de presse à Bruxelles.
"Cette année, des jeunes parents ont enterré leur enfant qui est mort de la rougeole", a-t-il dit sans plus de précisions.
"Que tous ceux qui s'opposent aux vaccins rendent visite à cette famille, aillent sur la tombe de leur enfant, pour bien comprendre ce qu'ils sont en train de faire", a-t-il ajouté.
"Je voudrais inviter tous ces mouvements contre la vaccination à faire le tour des cimetières européens, où l'on a encore des tombes de personnes mortes au début du XIXe (siècle) ou au XVIIIe. Il y avait tellement de jeunes qui mouraient à l'époque, tellement d'enfants, parce qu'il n'y avait pas de vaccination", a poursuivi le commissaire européen, ancien médecin.

Il a également souhaité que "tous ces mouvements aillent rendre visite aux enfants qui ont été frappés par la polio".
"Ces mouvements nous ramènent des décennies en arrière, aux années de l'obscurantisme, sinon à l'âge de pierre", a-t-il affirmé, estimant qu'"il en va de la responsabilité morale de ces personnes".
"Les Etats-membres ont ratifié la convention sur les droits de l'enfant (et) doivent leur garantir la protection au niveau le plus élevé", a-t-il rappelé.
"Si leurs parents ne le comprennent pas, alors ce sont les gouvernements qui vont devoir assumer la responsabilité de la protection de ces enfants et ainsi protéger leur droit à la vie", a-t-il averti.


Le commissaire européen à la Santé, le Lituanien Vytenis Andriukaitis, a souligné jeudi la "responsabilité morale" des opposants à la vaccination, qu'il a invités à "faire le tour des cimetières européens" et à "rendre visite aux enfants frappés par la polio".


"Ces mouvements anti-vaccination ne savent pas ce qu'ils font, ne savent pas ce qu'ils disent", a déclaré M....