Économie

La BDL veut ouvrir 25 % du capital de MEA

OLJ
02/11/2017

Présent hier lors de l'inauguration des nouvelles sections du centre de formation de la Middle East Airlines (MEA), le gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé, a annoncé envisager d'ouvrir 25 % du capital de la compagnie aérienne nationale au secteur privé. M. Salamé a affirmé attendre « avec impatience les développements relatifs à privatisation de la Bourse de Beyrouth (BSE) et la création d'une bourse électronique » pour soumettre cette proposition au gouvernement. Il a également estimé que cette mesure permettra à la MEA de « maintenir sa compétitivité », indiquant que la compagnie « distribuait 55 millions de dollars de bénéfices annuels. »
La BDL est propriétaire de la MEA depuis 1996 et possède 99 % de ses actions à travers la banque Intra (Intra Investment Company), le reste étant principalement réparti entre les cadres et les employés de la compagnie aérienne. L'ouverture du capital de la MEA pourrait ainsi avoir une incidence sur la composition de son conseil d'administration, en poste depuis 1997. En juillet, une réunion de l'assemblée générale de MEA visant à renouveler le conseil a finalement été annulée, faute de quorum.
Le gouvernement a donné en septembre son feu vert à la privatisation de la BSE, une opération qui doit lui permettre de devenir plus attractive.

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Les messages internes de Nasrallah et leurs différentes interprétations

Pause verte de Suzanne BAAKLINI

Déchets : de l’urgence de sortir de l’improvisation et d’instaurer un vrai débat

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants