X

À La Une

Des Saoudiens s'en prennent au Qatar ... en chanson

Sur le net
OLJ/AFP
06/09/2017

Sept chanteurs arabes, la plupart saoudiens, s'en sont pris au Qatar dans une chanson devenue virale ces derniers jours, témoin de la crise diplomatique qui divise le Golfe depuis plus de trois mois.


Partagé sur YouTube le 4 septembre, le clip vidéo de plus de cinq minutes enregistre déjà plus de deux millions de vues. Y chantent cinq chanteurs saoudiens connus dont Mohammad Abdou et Abdel Majid Abdallah ainsi que deux artistes irakiens.


"Dis au Qatar et à quiconque qui se tient à ses côtés que notre pays est très patient. Mais lorsque les problèmes atteignent un niveau dangereux (...) vous verrez les actes de ses hommes", chante l'un d'eux. "Nous ne poignardons pas dans le dos et quand les problèmes s'aggravent nous les résolvons", disent les paroles. "Vingt ans de trahisons et de complots ... dont nous connaissons l'origine", peut-on également entendre.

 

 

Le 5 juin, l'Arabie saoudite et ses alliés ont rompu leurs relations avec le Qatar en l'accusant notamment de soutenir des groupes extrémistes, ce que dément Doha. Ils ont pris plusieurs sanctions contre le petit émirat gazier dont la fermeture de leurs liaisons aériennes, maritimes ou terrestres.


Un conseiller à la cour royale saoudienne a composé la chanson diffusée ensuite par Rotana, une société de divertissement détenue principalement par le milliardaire saoudien le prince Walid Ben Talal.


Le Qatar a dénoncé une vidéo diffamatoire.
"Nous nous en tenons à notre éthique et (...) les laissons diffamer en utilisant leurs médias pour déshonorer les autres", a twitté le responsable du ministère qatari des Affaires étrangères Ahmed ben Saïd al-Roumaihi.
Une fois mise en ligne, la vidéo a soulevé de vifs débats entre internautes.
"La guerre de propagande entre rois et émirs du Golfe implique dorénavant poètes et artistes arabes, comme dans le temps", commente l'un d'eux sur Twitter.

 

Lire aussi

Nées en Arabie saoudite, elles y sont pourtant d'éternelles "étrangères"

Le Qatar et la Russie veulent raffermir leurs relations

Crise du Golfe : le nombre de pèlerins qataris en chute libre

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

DE L,ARABE ! AVEC LES CHANSONS ON A VAINCU ISRAEL QUI S,EN DELECTE ET RIT... AVEC LES CHANSONS ON CONTINUE A CRIER VICTOIRE !

Sarkis Serge Tateossian

Musique, un peu entrainante, un peu répétitive...
Paroles, style, zajal guerrier ....des vraies missives....

Et si les deux pays tentaient de se rapprocher pour mieux se connaitre et s'apprécier ?

Et si les artistes des deux pays (Qataris et Saoudiens) s'unissaient pour composer une chanson de paix et d'une mutuelle compréhension ? ce ne serait pas le zajal du prix Nobel ?
---------------
Un poème
Ils disent que le chacal et la taupe
Boivent de la même rivière
Où vient boire le lion.

Et ils disent que l'aigle et le vautour
Plongent leurs becs dans la même carcasse
Et qu'ils sont en paix, l'un avec l'autre,
En présence de la chose morte.

Khalil Gibran

Fan Phare Rond

Leurs différents nous laissent de marbre.

Que ces 2 bensaouds restent loin de nos affaires , that 's all.

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants