Rechercher
Rechercher

Sur le net

La guerre au Yémen a un visage, celui d'une fillette à l’œil tuméfié

La photo de la petite Bouthaïna, 4 ans, suscite un grand émoi sur les réseaux sociaux.

La fillette s'appelle Bouthaïna Mansour, elle aurait quatre ou cinq ans, selon Reuters. Sa photo, après avoir survécu à un raid à Sanaa le 25 août 2017, a fait le tour des réseaux sociaux. Khaled Abdullah/Reuters

L'image a fait le tour du monde. Elle montre le visage d'une petite fille en gros plan, l’œil gauche tuméfié, tentant de maintenir l'autre ouvert avec sa main droite. La fillette s'appelle Bouthaïna Mansour, elle aurait quatre ou cinq ans, selon Reuters.

Le 25 août, Bouthaïna se trouvait dans un immeuble à Sanaa, au Yémen, qui a été bombardé par la coalition arabe dirigée par l'Arabie saoudite. Tous les occupants du bâtiment, dont les parents de la fillette, cinq frères et sœurs et un de ses oncles ont été tués. La petite a miraculeusement survécu. Elle s'en sort avec de multiples contusions et plusieurs fractures au crâne. Ses jours ne sont néanmoins pas en danger, selon les médecins cités par la presse.

Cette photo, prise par le photographe Karim Zareï, a fait le buzz sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes se prenant en photo dans la même pose. Ils ont posté les clichés, accompagnés du hashtag # لعيون_بثينه (Pour les yeux de Bouthaïna, en arabe, dans le sens en hommage à Bouthaïna).

 

 

 

 

 

La coalition arabe dirigée par l'Arabie saoudite a reconnu, dans un communiqué, être responsable du bombardement, tout en invoquant un "erreur technique".

Le conflit au Yémen oppose des rebelles, soutenus par l'Iran, qui contrôlent la capitale Sanaa et le nord du pays, aux forces progouvernementales regroupées dans le sud et appuyées par une coalition militaire dirigée par Riyad. Alors que les rebelles houthis ont été accusés de bombarder des quartiers résidentiels et d'enrôler des enfants-soldats, la coalition sous commandement saoudien a été régulièrement montrée du doigt pour des bavures contre des civils lors de raids aériens.

Depuis mars 2015, le conflit a fait 8.400 morts et 48.000 blessés, dont de nombreux civils, et provoqué une grave crise humanitaire. Une épidémie de choléra a ainsi fait quelque 2.000 morts et plusieurs régions de ce pays pauvre sont au bord de la famine.

 

Pour mémoire
Rien ne va plus entre les Houthis et Saleh

Plus de raids aériens au Yémen depuis janvier qu'en 2016

Au Yémen, la banque du sang menacée de fermeture imminente

 


L'image a fait le tour du monde. Elle montre le visage d'une petite fille en gros plan, l’œil gauche tuméfié, tentant de maintenir l'autre ouvert avec sa main droite. La fillette s'appelle Bouthaïna Mansour, elle aurait quatre ou cinq ans, selon Reuters.


Le 25 août, Bouthaïna se trouvait dans un immeuble à Sanaa, au Yémen, qui a été

commentaires (2)

Le reflet de la barbarie bensoud , aidee des british et des amerlocks humaines . Comme l'usurpie, LES WAHABITES auront à payer pour ces crimes whatsoever.

FRIK-A-FRAK

23 h 38, le 04 septembre 2017

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Le reflet de la barbarie bensoud , aidee des british et des amerlocks humaines . Comme l'usurpie, LES WAHABITES auront à payer pour ces crimes whatsoever.

    FRIK-A-FRAK

    23 h 38, le 04 septembre 2017

  • ya haram Allah y se3edoun !!

    Bery tus

    21 h 24, le 04 septembre 2017