Rechercher
Rechercher

À La Une - Proche-Orient

Israël arrête des musiciens palestiniens accusés d'inciter à la violence

Le chanteur du groupe Mohammed al-Barghouti avait récemment interprété une chanson à la gloire d'Omar al-Abed, auteur d'une attaque au couteau qui a fait trois morts le 21 juillet dans une colonie israélienne en Cisjordanie occupée.

Israël a arrêté trois membres d'un groupe palestinien de musique populaire accusé d'avoir fait, dans une chanson, l'éloge d'un Palestinien qui a tué trois colons israéliens en Cisjordanie occupée. Photo d'archives AFP

Israël a arrêté trois membres d'un groupe palestinien de musique populaire accusé d'avoir fait, dans une chanson, l'éloge d'un Palestinien qui a tué trois colons israéliens en Cisjordanie occupée, a indiqué mercredi une ONG palestinienne.

Quatre Palestiniens ont été arrêtés durant la nuit de mardi à mercredi par l'armée israélienne dans la province de Ramallah, en Cisjordanie occupée. Trois d'entre eux font partie d'un groupe de musique populaire, a précisé l'association du Club des prisonniers palestiniens.
Interrogée, l'armée israélienne n'a pas fait de commentaire.

Selon des médias palestiniens, le chanteur du groupe Mohammed al-Barghouti avait récemment interprété une chanson à la gloire d'Omar al-Abed, auteur d'une attaque au couteau qui a fait trois morts le 21 juillet dans une colonie israélienne en Cisjordanie occupée. Omar al-Abed (19 ans) est actuellement en détention dans une prison israélienne.

Une vidéo de la chanson interprétée lors d'une fête de mariage a été diffusée sur les réseaux sociaux.
"J'ai entendu le tir de la mitraillette à Kobar l'arabe. C'est Omar qui a traversé les bois et mené l'opération", proclame la chanson en faisant référence au village d'Omar al-Abed.

Avant de passer à l'acte, Omar al-Abed avait exprimé dans ce qu'il présentait comme ses derniers mots sur Facebook son ressentiment contre les agissements israéliens à l'encontre des Palestiniens et avait évoqué la situation sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est, occupée et annexée par Israël.

L'esplanade, troisième lieu saint de l'islam également révérée par les juifs, était alors au coeur de tensions qui ont donné lieu à deux semaines de manifestations et de violences quasiment quotidiennes entre Israéliens et Palestiniens.

 

Pour mémoire

Gaza, une artiste fait de la destruction une œuvre d'art

À Gaza, le hip-hop et le rock en galère

A Gaza, un graffiti de Banksy vendu... moins de 200 dollars

Quand des engins de mort deviennent des objets d’art à Gaza...

Israël a arrêté trois membres d'un groupe palestinien de musique populaire accusé d'avoir fait, dans une chanson, l'éloge d'un Palestinien qui a tué trois colons israéliens en Cisjordanie occupée, a indiqué mercredi une ONG palestinienne.
Quatre Palestiniens ont été arrêtés durant la nuit de mardi à mercredi par l'armée israélienne dans la province de Ramallah, en Cisjordanie...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut