X

À La Une

Nasrallah révèle des "canaux de négociations" avec l'EI en territoire syrien

Liban

Le secrétaire général du Hezbollah met en avant une nouvelle équation : "peuple-armée-résistance-armée syrienne".

OLJ
24/08/2017

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a révélé jeudi soir que des négociations ont lieu entre les autorités syriennes et le groupe État islamique à la demande des combattants de l'EI, parallèlement à la bataille qui se déroule dans le jurd. Des négociations qui comprennent notamment la libération des militaires libanais otages de l'EI, et pour lesquelles, a souligné le leader chiite, une "coopération officielle et une demande officielle (de la part du Liban) à Damas" sont nécessaires.

 

 

Le terrain

Le leader chiite a affirmé que l'objectif de la bataille dans le jurd est, "du côté libanais, d'éliminer toute présence du groupe État islamique, de sécuriser totalement les frontières libano-syriennes, et de connaître le sort des militaires libanais retenus en otage par l'EI (depuis août 2014)". "Du côté syrien, l'objectif de la bataille est d'éliminer la présence de l'EI dans le Qalamoun afin que l'axe Damas-Homs soit sécurisé", a-t-il ajouté, précisant que "lorsque l'armée libanaise a annoncé le début de son opération "L'aube des jurds", l'armée syrienne et le Hezbollah ont déclenché leurs opérations du côté syrien".

"Ce qui a été réalisé des deux cotés (libanais et syrien) dans la guerre contre l'EI est très important", a-t-il affirmé en reconnaissant que l'armée libanaise "a effectué un travail minutieux ces derniers jours avec un coût humain et matériel minimes".

Selon Hassan Nasrallah, "du côté libanais, l'armée a libéré 100 km², la résistance 20 km² et il reste 20 autres sous la responsabilité des troupes libanaises". "Du côté syrien, la résistance a récupéré 270 km² et il reste environ 40 km²", a-t-il ajouté précisant qu'actuellement, "les éléments armés de l'EI sont encerclés au milieu de la zone d'opérations : 20 km² sur le territoire libanais et  40 km² sur le territoire syrien".

 

Les négociations

Le leader chiite a en outre affirmé que les combattants de l'EI souhaitent qu'un accord soit conclu (pour un cessez-le-feu). "Mais selon nos informations le commandement de l'EI préfère que ses combattants meurent plutôt qu'ils évacuent la zone", a-t-il poursuivi. "En face, la situation psychologique et morale est excellente du côté des armées libanaise et syrienne, ainsi que du Hezbollah. Tous les facteurs d'une victoire sont réunis, ce n'est plus qu'une question de temps", a-t-il ajouté.

Hassan Nasrallah a dans ce contexte révélé que "des canaux de négociations avec le groupe EI ont été ouverts à l'intérieur du territoire syrien". "Le leadership syrien a accepté de négocier et l'armée syrienne et le Hezbollah tiennent au fait que le premier point de négociations avec l'EI soit celui des militaires otages", a-t-il révélé avant de lâcher : "Nous ne nous comportons pas comme s'il y avait deux parties mais comme s'il y en avait une seule, contrairement à certains au Liban".

"Les autorités syriennes réagiront favorablement à tout accord avec l'EI mais la condition du côté syrien est qu'il y ait une coopération officielle et une demande officielle (de la part du Liban) à Damas, a affirmé Hassan Nasrallah. Nous négocions pour atteindre les objectifs que nous avons placés mais je pense que nous allons vers un règlement militaire en raison de la mentalité du commandement de l'EI à l'étranger au moment où l'EI dans le jurd veut un accord".

 

Le triptyque armée-peuple-résistance et l'armée syrienne

"Au peuple Libanais je dis : vous vous dirigez vers une grande victoire", a lancé Hassan Nasrallah. Il a ensuite relevé certaines "erreurs" de la part de médias libanais. "Toutes les chaînes de télévision ont traité avec grande responsabilité et sentiment national la bataille du jurd de Ersal à l'exception de la Future TV, a-t-il accusé. L'ambassade des États-Unis a menacé certains médias en raison de leur sympathie avec le Hezbollah. Cela dérange l'administration américaine et l'ambassade des États-Unis que la résistance apparaisse forte, qu'elle soit perçue comme celle qui élimine les organisations terroristes créées par Washington et celle qui protège les Libanais". "Il va de l’intérêt du Liban que certains médias locaux se comportent avec éthique", a-t-il affirmé.

 

"La grande réalisation qui a été accomplie jusque là est le résultat du triptyque armée-peuple-résistance, auquel on ajoute l'armée syrienne", a dit Hassan Nasrallah.  "La libération du 25 mai 2000 était la première et la prochaine victoire dans le jurd sera la deuxième libération. Il faut apprécier ces victoires", a-t-il conclu.

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Wlek Sanferlou

Depuis Fakhreddine le LIBAN se forme! des martyrs de toutes les régions et religions sont tomber par les mains des Ottomans des Israleiens, des syriens et d'autres usrpateurs ainsi que par les mains des vendus libanais de toutes part! des prisoniers libanais sont dans les prisons syriennes car ils ont leve leurs voix contre l'occupation sysrienne et le vandalisme qu'ils ont amener avec eux.
Un seul peuple, une seule patrie et une seule armée! toutes les autres notions sont des justifications de soit par des partiesm, des tendances et des vendus a d'autres interêts! tryptique est septique, vide de sens, vide de patriotisme et vide de vision! un peuple resiste par son armée car elle est sa volonté les autres formes de resistance sont chimèriques...
Allsh yisseiid

Bery tus

Si je puis me permettre depuis le début dès confrontation de l'armée dans le jurd j'avais annoncer que le triptyque avait changer en ARMEE PEUP'E ETAT !!!!

VIVE L'ARMÉE LIBANAISE SEUL À DÉTENIR LE MONOPOLE DE LA VIOLENCE LÉGITIME !!! VOUS SEUL A REDONNER SES LETTRES DE NOBLESSE AU LIBAN !!

Antoine Sabbagha

Nous devons être plus libanais , et tant qu'on a une armée forte , il faudra lui laisser prendre le choix et penser au sort de nos militaires en étant plus libanais seulement .

Le Faucon Pèlerin

Le Liban est la seule île démocratique, libre et souveraine dans l'archipel des dictatures dans l'Orient dit arabe. On l'accepte ou on le quitte.

Le Faucon Pèlerin

Tant qu'on y est, pourquoi pas un triptyque Armée ?, Peuple ?, résistance au nord, armée syrienne, Pasdarans, partisans ghazaoui, armée nord-coréenne, rebelles de Mindanao...
Qu'on le veuille ou non, le Liban sera éternellement ce qu'on voulu qu'il soit Béchara el-Khoury, Riad es-Solh, Sabri Hamadé et Majid Erslan, un Liban indépendant, souverain, libre de l'Est et de l'Ouest.

Irene Said

"...Nous nous comportons comme s'il y avait une seule partie..."

Ben oui, Monsieur Hassan Nasrallah, c'est évident, puisque vous vous comportez selon les directives de Téhéran et de Damas, qui sont identiques.

Mais vous semblez oublier comme toujours, que le Liban est libanais, souverain et indépendant, et entend le rester, ne vous déplaise...
et que notre vaillante Armée Libanaise n'a que faire de l'armée syrienne !

Vous pouvez aussi oublier votre nouvelle invention: peuple-armée-résistance-armée syrienne
et l'appliquer, si vous y tenez tellement, de l'autre côté de la frontière...en Syrie !
Irène Saïd

Élie Aoun

Monsieur pourquoi pas ajouter à votre triptyque qui devient pentyque ou sextique...... armée, peuple, résistance armée syriennes bachar ??? et iran eeeettttttttttt ridicule et pathétique

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LES ENNEMIS EXTERNES D,UN PAYS SONT NEGLIGEABLES... LES ENNEMIS INTERNES SONT LES PLUS DANGEREUX...

Beauchard Jacques

La grande Perse est à l'œuvre!

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

VOILA LE PIEGE TENDU PAR LE HEZBOLLAH ET LES SYRIENS A LA PARTIE LIBANAISE ! CLAIR COMME LE JOUR...

FAKHOURI

Cet homme est il un libanais ?
En se prononçant de cette façon, c'est l'Iran et Damas qui décide du sort des libanais prisonniers.
Incroyable qu'un chef de milice libanaise vende son pays pour exister

Wlek Sanferlou

Par Damas!? Qui détient des centaines de libanais depuis des décennies! N'tor ya kdish ta yenbout el hashish...

Zorkot Mohamed

Comme d'habitude un discours pur et claire du Sayyed qui analyse très bien la situation. Le Hezbollah a montré qu'il se bat pour le Liban en même temps que l'armée libanaise qui prouve qu'elle peut protéger efficacement le pays. Vive l'armée, le peuple, la résistance!!

Bery tus

merci ya sayyed mais pour ersal on vous avez rien demander (car nous savons que l'armee libanaise etait capable de traiter le sujet)

pour revenir a la guerre dans les jurds ... mais c'est pas normal que vous vous acharniez a ce que le gouvernement libanais annonce une cooperation OFFICIEL c a d sortir de l'anonymat cette dite cooperation avec damas !?!?!

mais je ne comprend pas est ce pour la propagande ou est ce pour le bien du liban !? que de faire une sortie pareil et se mettre certains pays arabes avec lesquelles le liban entretien economique tres étroits !!

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué