Le billet de Gaby NASR

Gavage de fêtes

Billet
Gaby NASR | OLJ
11/08/2017

La panoplie habituelle du frimeur local – grosse cylindrée noire, vitres fumées noires, lunettes noires et barbe de clochard chic de la même couleur guillerette – ne saurait être complète sans l'adjonction d'un smartphone noir anthracite encore plus riant, affublé d'un numéro idiot du style 111111 ou, mieux encore, 000000.

Le Libanais est sans doute le seul bipède au monde à accepter de payer jusqu'à 5 000 dollars pour s'approprier ce genre de numéro imbécile. Et le Basileus, notre actuel ministre du Dehors qui exerçait naguère ses talents aux télécoms, était en ce temps le seul ministre au monde à avoir cerné la bêtise naturelle de certains de ses compatriotes pour siphonner un peu de pognon au profit du Trésor public. Chapeau ! Dès le départ, il avait déjà appris le métier...

En ces temps préélectoraux où les programmes politiques s'apparentent au vide intersidéral, il est toujours bon de gaver le vulgum pecus. Au Liban, on pouvait jusque-là engraisser l'électeur de deux façons : directement par le flouze à l'entrée des bureaux de vote ; indirectement par les services rendus, notamment en fourguant à l'administration un taré de sa famille. L'État bananier vient d'en inventer deux autres : augmenter les salaires des fonctionnaires pour récompenser ceux qui n'en fichent pas une rame ; caresser les frimeurs dans le sens du cellulaire en leur proposant des tarifs sacrifiés.

Tarifs sacrifiés, faut le dire vite, vu que la majorité des réductions ne porte que sur les numéros « spécial indigène » payés entre 2 000 et 5 000 boules. La seule baisse effective serait finalement celle de la carte prépayée. Mais ici, le conditionnel est de rigueur parce que cette baisse ne concerne que les cartes nouvellement achetées. Et comme le tarif des cartes de recharge n'a pas bougé, l'usager gonflé d'espoir de payer moins cher ses communications pourra toujours se brosser.

Bref, une combine à la libanaise basée pour l'essentiel sur l'esbroufe et les effets d'annonce. Au lieu de privatiser les réseaux du téléphone pour les ouvrir à la concurrence, on continue de ruminer le concept débile comme quoi c'est le « pétrole du Liban », alors que c'est le portefeuille de l'usager qui est pompé.

À quelques jours de l'Adha, les moutons sont ainsi admirablement farcis...

gabynasr@lorientlejour.com

Retour à la page "Billet"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Wlik Sanferlou

Gaby!! Excellente et triste analyse du libanais dans son vivarium!! Merci, merci et encore merci

Bouez Chahine

J'ai l'honneur de porter à la connaissance de Gaby Nasr une bonne nouvelle : La Haute Cour de justice vient de condamner Istiz Nabeuh à rester président du Parlement à perpétuité.

Ma Fi Metlo

Sûrement que Gaby fait allusion à cet état d'esprit frimeur et hâbleur du libanais en général.

J'avoue n'avoir pas bien compris à quel moment il fallait rire, ce trait typiquement libanais est connu mondialement.

Georges MELKI

Ministre des Affaires Etrangères, ou des "affaires étranges"???LOL

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

HAHAHA ! L,ADJONCTION D,UN SMART PHONE ANTHRACITE... EN FOURGANT A L,ADMINISTRATION UN TARE DE SA FAMILLE ... LE PORTEFEUILLE DE L,USAGER QUI EST POMPE... LES MOUTONS SONT ADMIRABLEMENT FARCIS... J,EN RIS ENCORE ! VA, SACRE GABY NASR ! SUPERBE COMME TOUJOURS ! VOUS AVEZ L,INSPIRATION ET LE STYLE !!!

Bouez Chahine

"Personne ne nous interdira de libérer le territoire libanais." qui dit ça ? Antar Ben Chaddad, Salaheddine el-Ayoubi ou Ali Baba ?
C'est le "ministre du dehors" qui se considère aussi le chef d'état major des armées !!!
Félicitations et merci Gaby Nasr.

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.