X

Sur le net

Quand des chercheurs font dire à Obama ce qu'ils veulent

Sur le net
01/08/2017

Depuis le 11 juillet dernier, une vidéo de l'ancien président américain circule sur les réseaux sociaux suscitant inquiétude et admiration. A première vue, elle n'a rien de surprenant. Face caméra, en gros plan, Barack Obama, vêtu d'une chemise lilas prononce un discours. Comment douter de l'authenticité de l'extrait ? Le visage, les expressions, la voix.. Tout a l'air et sonne juste. Pourtant, la scène enregistrée n'a jamais eu lieu. Les mots prononcés par Barack Obama sont en réalité tirés d'anciennes interviews.

Sur des images datant de 2016, ont donc été apposés des mots prononcés dans un autre contexte, à une autre date.

 

 

Le responsable de cette supercherie ? Un programme informatique inédit mis au point par des scientifiques américains de l'université de Washington. Un programme qui permet d'animer une bouche artificielle parfaitement intégrée au visage lui correspondant. Jamais un tel résultat n'aurait pu être obtenu avec de simples effets spéciaux.

Pour créer cette bouche artificielle, le programme doit analyser plusieurs heures de vidéos. Médiatiquement très exposé, Barack Obama apparaissait dès lors comme le cobaye idoine : dix-sept heures de film ont été exploitées pour parvenir à l'impressionnant résultat.

Si ce dernier n'est pas encore parfait, un soin particulier a néanmoins été accordé aux détails. L'équipe est déjà parvenue à reconstituer la texture des lèvres et l'aspect de la dentition par exemple. Elle souhaite désormais s'attarder sur la concordance entre le ton employé et l'expression du locuteur, afin que l'illusion soit parfaite.

 

 

 

Quel est l'intérêt d'un tel outil ? Ses initiateurs y voient principalement un moyen d'améliorer la qualité des appels en visio-conférence. Quand la connexion internet est poussive et ne permet pas de faire passer l'image, ce logiciel permettrait d'animer une image pour rendre l'expérience plus agréable.

"Ce type de résultat n'avait encore jamais été montré. Une conversion réaliste de l'audio à la vidéo présente des applications pratiques, comme l'amélioration des visio-conférences lors de réunions, ou encore la possibilité de discuter avec une figure historique en réalité virtuelle en créant des visuels à partir de l'audio. C'est le genre d'avancée qui permettra d'aboutir à ces prochaines étapes", a expliqué Ira Kemelmacher-Shlizerman, du département d'informatique et d'ingénierie de l'université de Washington.

 

Reste que ce programme suscite de nombreuses interrogations et inquiétudes. Alors que les "fake news" viennent de plus en plus polluer le flux d'informations, un outil permettant de faire dire ce que l'on veut à n'importe qui ouvre des possibilités qui ont de quoi faire frémir.

"Vous ne pouvez pas prendre la voix de n'importe qui et la transformer en vidéo d'Obama", assure Steve Seitz, professeur et co-auteur de ce nouveau programme. "Nous avons, en toute conscience, décidé de ne pas nous lancer sur une voie consistant à mettre les mots d'une personne dans la bouche d'une autre. Nous prenons juste des mots que quelqu'un a prononcés pour les transformer en une vidéo réaliste de cette même personne", ajoute-t-il.

 

Lire aussi

Trump accuse le New York Times d'avoir fait échouer une tentative pour tuer Baghdadi

Quand Trump se met en scène rouant de coups CNN...

Article retiré, démissions : mauvaise passe pour CNN

 

Retour à la page "Sur le net"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

« La modération » de Saad Hariri et « l’extrémisme » de ses rivaux

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.