X

La Dernière

Le village préféré des Libanais : #4 Bhamdoun, ou la réinvention du temps passé...

Le village préféré des Libanais

Pour la deuxième année consécutive, les lecteurs de « L'Orient-Le Jour » au Liban et dans le monde voteront pour « Le village préféré des Libanais ». Cette année, dix nouveaux villages sont en lice. Un reportage écrit et une vidéo, chaque jour pendant dix jours, pour vous aider à choisir... Après Anjar, Aqoura et Beit Chabeb, voici Bhamdoun.

20/07/2017

À vingt minutes seulement de Beyrouth, Bhamdoun culmine à 1 100 mètres et présente à qui veut fuir le brouhaha de la ville une escapade à portée de main. Bercé par un air doux et frais qui sent les fleurs de tilleul, Bhamdoun propose un retour aux beaux jours d'antan. Mais pas que....
Parlez-nous de Bhamdoun... « Il faut préciser, au départ, de quel village il s'agit... Celui d'aujourd'hui ou celui du passé ? » s'enquiert d'emblée Nadim Moujaes, fils de Bhamdoun. « Il fut un temps où Bhamdoun était un paradis », raconte le propriétaire de l'hôtel Carlton. Il faut dire que lorsqu'ils en parlent, l'écrasante majorité des habitants du village évoquent aisément deux époques, celle d'avant la guerre dévastatrice et celle d'après. Et si le nonagénaire recourt au temps passé pour formuler sa phrase, c'est parce qu'il reste nostalgique de toute la splendeur d'antan de ce centre de villégiature. Même si le village tente toujours de cicatriser une plaie longtemps ouverte, il a tout d'un paradis « retrouvé ». Bhamdoun a préservé tous les atouts qui en avaient fait un des centres de villégiature les plus prisés par les Beyrouthins et les touristes du Golfe. Un juste milieu entre un printemps qui a pourtant fait ses adieux et un été qui s'annonce (très) chaud ailleurs. Les tilleuls en fleur embaumant les rues, les allées et les places, d'une propreté impeccable. Entre vignobles et vergers qui s'étendent à perte de vue, le soleil tape fort, certes, mais il est rapidement contrebalancé par l'air doux et frais, qui est l'apanage de Bhamdoun.
Lire la suite

 

Lire aussi

#1 Anjar, pour rêver de paix et d'Omeyyades...

#2 Aqoura, l'Éden d'Ève et de sa pomme...

#3 Beit Chabeb, au son des cloches des églises...

Prendre L'Orient-Le Jour par la main, et...

En 2016, Akkar el-Atika et Ehden se sont battus jusqu'au bout

 

Et relisez, ici, les articles de la première édition du village préféré des Libanais

 

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

BHAMDOUN AVEC SES RESTAURANTS AUX BONS MEZZES... ET SON CLIMAT FORMIDABLE... MAIS JE NE CHOISIRAI PAS CAR POUR MOI TOUS LES VILLAGES ONT CHACUN SA BEAUTE PARTICULIERE !

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Sommet de Helsinki : le Liban attend aussi...

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué