X

Économie

Total retourne en Iran avec un contrat de 4,8 milliards de dollars

Gaz
OLJ
03/07/2017

Le groupe pétrolier français Total, à la tête d'un consortium international, signe aujourd'hui à Téhéran un accord de 4,8 milliards de dollars pour développer un important champ gazier, devenant la première compagnie occidentale du secteur à revenir en Iran.

« L'accord international pour le développement de la phase 11 de Pars-Sud sera signé, lundi, en présence du ministre du Pétrole et des directeurs de Total, de la compagnie chinoise CNPCI et de la société iranienne Petropars », a annoncé hier à l'AFP un porte-parole du ministère iranien du Pétrole.
Le gaz produit « alimentera le marché domestique iranien à compter de 2021 », a précisé à l'AFP un porte-parole de Total, indiquant que le groupe « mettra en œuvre le projet dans le respect le plus strict des législations nationales et internationales ».

Le PDG du groupe français, Patrick Pouyanné, assistera en personne à la signature de ce contrat d'une durée de 20 ans, a détaillé le ministère iranien du Pétrole.

Hostilité américaine

Un accord préliminaire avait été signé en novembre 2016 à Téhéran. Il devait être finalisé début 2017, et la production – estimée à 370 000 barils équivalant pétrole par jour – commencer au bout de 40 mois. Mais M. Pouyanné avait affirmé en février que le groupe allait attendre pour connaître la politique de l'administration du président américain Donald Trump vis-à-vis de l'Iran.

Cette signature intervient malgré la position hostile de M. Trump, qui dénonce régulièrement l'accord nucléaire conclu entre l'Iran et les grandes puissances, dont les États-Unis, qui a permis la levée en janvier 2016 d'une partie des sanctions internationales contre Téhéran. Mi-juin, le Sénat américain a voté à une écrasante majorité une nouvelle loi pour adopter de nouvelles sanctions contre l'Iran. La loi doit encore être examinée et adoptée par la Chambre des représentants et signée par le président Trump.
Total détiendra 50,1 % des parts du consortium qui exploitera le champ gazier, suivi du groupe China National Petroleum Corporation (CNPCI) avec 30 % et de l'iranien Petropars (19,9 %).
Ces derniers mois, de nombreux protocoles d'accord ont été signés par l'Iran et des compagnies européennes, asiatiques et russes.

Depuis la levée des sanctions, Total est la troisième grande entreprise française à revenir en Iran, après les groupes automobiles PSA et Renault.

 

Pour mémoire

L'Iran devrait signer des accords pétroliers en 2017

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

RE-MARK-ABLE

QU'ON LE VEUILLE OU PAS C'EST INDÉNIABLEMENT UNE NOUVELLE VICTOIRE D'UN DES MEMBRES IMPORTANTS DE L'AXE DES RÉSISTANTS FORMÉ PAR LA RUSSIE L'IRAN L'IRAK ET DE BIEN ENTENDU LE HEZB LIBANAIS DU CHEF HASSAN.

SANS OUBLIER LA SYRIE DU HÉROS BASHAR.

QUE celà plaise ou PAS.

Bery tus

voila les retomber commence a porter ses fruits et a qui cela profite a la France et a l'iran ... ce que je veux dire c'est que toutes les retomber economique vont profiter a l'iran comme pays comme peuple c'est une bonne chose d'ailleurs tant mieux pour eux mais la est la question est ce que les pays qui hebergent ces satellites vont en profiter !?! car il faut le dire l'iran s'est construit une politique etrangere en s'aidant de ces satellites la aux depends des fois de leurs propres pays

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

PAYS APRES PAYS ILS VENDENT LEUR CONSCIENCE ET LEURS PRINCIPES !

C. F..........

Un contrat de combien ? 4,8 milliards de dollars ! Et dire que le régime de Bachar ne va pas bénéfier d'un centime de dollar ! Ainsi va le monde, entre cynisme et réalité...

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué