X

La Dernière

Le taboulé, on l’aime sous toutes ses formes

Échappée belle
Carla Henoud | OLJ
01/07/2017

C'est devenu une tradition incontournable depuis 2001, date de sa création par l'artiste visuel Ricardo Mbarkho. Symbole de notre drapeau national – on y retrouve ses couleurs –,
symbole de notre nourriture saine et applaudie dans le monde, le taboulé a donc, au Liban, sa Journée nationale et le mérite bien. Chaque année, le premier samedi du mois de juillet, tous les aficionados sont invités, au pays et ailleurs, à se réunir autour de ce plat dans un moment de partage et de gourmandise. « Cette fête culturelle, gastronomique et touristique est une occasion exceptionnelle de montrer et de renforcer l'attachement à l'humanité et à la paix au Liban et dans le monde », ne cesse de rappeler son fondateur, qui poursuit : « Le taboulé est considéré comme un plat fédérateur dans un pays déchiré par les tensions, et comme un plat symbolique par la diversité de ses ingrédients, à l'image de la population libanaise. Tout comme celle-ci, son harmonie délicate est menacée dès qu'un de ses composants en est écarté, voire négligé. »
Ce samedi 1er juillet, cette « réunion entre amis du taboulé» se tiendra à Souk el-Tayeb. Les participants, comme il est de coutume, venus de tous les coins du Liban, présenteront une adaptation personnelle de notre salade préférée, dans trois catégories : le taboulé traditionnel, le taboulé d'hiver et le taboulé créatif.
Pour cette édition, le jury sera constitué de Pierre Atallah, journaliste et ancien cogérant du restaurant libanais L'Olivier du Village à Paris, Cynthia Bitar, chef et directrice de Nazira Catering, Aïn Saadé, Ricardo Mbarkho, artiste et fondateur de la Journée du taboulé, Abdo Nawar, enseignant à l'Université libanaise, et enfin Moustapha Yamout, activiste culturel et fondateur du centre culturel Zico House à Beyrouth.

*La compétition aura lieu aujourd'hui de 10h30 à 11h30. La dégustation est ouverte au public. Souk el-Tayeb, Beirut Souks, rue de Tripoli (centre-ville – Beyrouth).

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants