Dernières Infos

Décès du légendaire espion soviétique Iouri Drozdov

AFP
21/06/2017

Un espion soviétique légendaire, Iouri Drozdov, qui a longtemps dirigé les agents clandestins dont le KGB disposait en Occident, est décédé mercredi à 91 ans, a indiqué le Service russe de renseignement extérieur (SVR).

Iouri Drozdov avait été résident du KGB (nom des services secrets soviétiques) en Chine entre 1964 et 1968, dans une période de tension extrême entre Pékin et Moscou, avant d'occuper les mêmes fonctions de 1975 à 1979 à New York, sous couverture d'adjoint au représentant permanent de l'URSS à l'ONU.
En 1979, il avait pris la tête du service des agents clandestins du KGB, et l'avait dirigé jusqu'à sa retraite en 1991.

En 1979, il avait été l'un des organisateurs de la meurtrière prise d'assaut du palais du président Amin à Kaboul, qui avait précédé de peu l'invasion soviétique en Afghanistan.
Il a créé le groupe Vympel, chargé au sein des forces spéciales du renseignement extérieur et de missions de sabotage à l'étranger.

Même si la plus grande partie de sa biographie reste pour l'heure couverte par le secret, le SVR a tenu à mentionner sa participation à un épisode célèbre de la guerre froide : l'échange en 1962 de l'espion soviétique William Fischer, alias Rudolf Abel, après cinq ans de prison aux Etats-Unis, contre l'Américain Francis Gary Powers, pilote d'un avion-espion abattu par un missile soviétique en 1960 lors d'un vol de reconnaissance au-dessus de l'URSS.

Né le 19 septembre 1925 à Minsk, au Bélarus, Iouri Drozdov avait fait la deuxième guerre mondiale et participé à la prise de Berlin avec les forces soviétiques en 1945.

"La vie de Iouri Drozdov est un exemple de dévouement sans réserve à la Patrie. C'était un vrai officier russe", a souligné le SVR dans un communiqué.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué