Le billet de Gaby NASR

Bouillie en héritage

Billet
Gaby NASR | OLJ
16/06/2017

Qu'est-ce qu'il n'a pas fallu entendre comme âneries proférées par les grands patrons de la politique, avant que la montagne ne finisse par accoucher d'une fiente de moineau. Une loi électorale en forme d'usine à gaz, avec son fatras d'articles et de codicilles dont on n'arrive pas à dépatouiller le mode majoritaire du proportionnel, tant la bouillie obtenue est informe, infâme et indigeste.
Avec à la clé une rallonge d'un an obtenue au forceps pour ce poulailler parlementaire, dont on prépare déjà la nouvelle couvée qui sera vraisemblablement un copier-coller de la précédente. Un an réclamé aussi à cor et à cri par le ministre pendu à l'Intérieur, qui a maintenant tout le temps de ne rien faire tout en nous servant son analyse fine sur les véritables enjeux de la bisbille entre les roitelets exotiques saoudien et qatari. Comme il se doit, il se réveillera en sursaut après 11 mois et 30 jours à minuit pour : soit torcher vite fait bien fait sa feuille de déroute électorale, soit exiger une deuxième extension. Au Liban, l'élasticité des matériaux n'a pas de limite.
À côté de cela, fallait ménager la susceptibilité de ceux qui sont menacés de se faire rétamer par les électeurs. À ceux-là, on a mitonné aux petits oignons une véritable assurance-branlée basée sur le découpage des circonscriptions et le seuil d'éligibilité. Certes, Istiz Nabeuh et le parti barbu auraient de loin préféré la circonscription unique, allant de Nabatiyé à Baalbeck, avec si possible un crochet par Téhéran et Bassora, où ils auraient pu donner toute la mesure de leurs « tracteurs », « bulldozers » et autres « rouleaux compresseurs ». La démocratie par l'agriculture et le béton, il n'y a que ça de vrai...
Aujourd'hui, c'est à la schlague que le Haut Perché de l'Étoile mènera son troupeau de prolongés de frais. Le vote sera aussi vif et rapide qu'un suppositoire. Quant aux réserves et protestations de certains, elles seront enregistrées dans le procès-verbal de la séance, que l'ex-déshérité utilisera pour caler un vieux buffet branlant à Aïn el-Tiné.
Comme d'habitude, on raconte déjà que cette nouvelle loi électorale va entrer dans l'histoire. Au vu de ce qui précède, il y a fort à parier qu'elle se contentera de l'historiette.

gabynasr@lorientlejour.com

À la une

Retour à la page "Billet"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

LA TABLE RONDE

Entre les poules et le plancher des vaches , il se trouve un âne qui braie plus fort que les autres .

En plus il n'est pas dit que c'est celui qui comprend le mieux cette drôlastique situation .

Antoine Sabbagha

Waww l'élasticité des matériaux n'a pas de limite, une belle perle qui résume la politique libanaise il faut rester ministre ou député pour le plaisir de rester .

Le Faucon Pèlerin

Afin de pouvoir dépatouiller le mode majoritaire du proportionnel, je rentre dès lundi à l'Ecole polytechnique pour un stage de onze mois.

Irene Said

"...le poulailler parlementaire..."

dans un poulailler normal, on peut ramasser chaque jour des oeufs non...?
Alors que ces poules-là ainsi que leurs coqs ne nous laissent que des fientes !

Sinon, merci Monsieur Gaby Nasr pour votre billet du vendredi...vous arrivez malgré tout à nous faire rire,
Irène Saïd





M.V.

La démocratie par l'agriculture et béton ...superbe tableau expressionniste M. Gaby Nasr ! restera , pour se projeter dans le temps et l'espace ...,de choisir entre la fange et Lafarge ....! :-)

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

FORMIDABLE GABY NASR COMME TOUJOURS ! MA GHAYAR ABOU AYOUB LA ENNOU LEBESS TYEBOU BIL MA2LOUB...

Tabet Karim

Excellent comme d'hab......Analyse (hilarante) de notre état piteux, état bidon et poulailler.....Allah yestor.

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué