Moyen Orient et Monde

Après les Émirats, Bahreïn interdit toute « sympathie pour le Qatar »

Les autorités bahreïnies ont interdit, hier, aux médias et aux internautes de sympathiser avec le Qatar. Le ministère de l'Intérieur a ainsi prévenu que quiconque exprimerait, sur les réseaux sociaux, « sa sympathie pour le Qatar » commettrait « un crime » et serait « passible d'une peine pouvant aller jusqu'à cinq ans de prison et une amende ». Pour sa part, le ministère de l'Information a interdit aux médias de critiquer les mesures prises par l'Arabie saoudite et ses alliés contre le Qatar ou de prendre le parti de ce pays, précisant que les réfractaires s'exposeront à des poursuites judiciaires. La veille, les autorités des Émirats arabes unis avaient également prévenu que tout internaute sympathisant avec le Qatar risquait « entre trois et quinze ans de prison, et une amende d'au moins 500 000 dirhams (135 500 dollars) ».


Les autorités bahreïnies ont interdit, hier, aux médias et aux internautes de sympathiser avec le Qatar. Le ministère de l'Intérieur a ainsi prévenu que quiconque exprimerait, sur les réseaux sociaux, « sa sympathie pour le Qatar » commettrait « un crime » et serait « passible d'une peine pouvant aller jusqu'à cinq ans de prison et une amende ». Pour sa part, le ministère...

commentaires (0)

Commentaires (0)