Moyen Orient et Monde

Après les Émirats, Bahreïn interdit toute « sympathie pour le Qatar »

OLJ
09/06/2017

Les autorités bahreïnies ont interdit, hier, aux médias et aux internautes de sympathiser avec le Qatar. Le ministère de l'Intérieur a ainsi prévenu que quiconque exprimerait, sur les réseaux sociaux, « sa sympathie pour le Qatar » commettrait « un crime » et serait « passible d'une peine pouvant aller jusqu'à cinq ans de prison et une amende ». Pour sa part, le ministère de l'Information a interdit aux médias de critiquer les mesures prises par l'Arabie saoudite et ses alliés contre le Qatar ou de prendre le parti de ce pays, précisant que les réfractaires s'exposeront à des poursuites judiciaires. La veille, les autorités des Émirats arabes unis avaient également prévenu que tout internaute sympathisant avec le Qatar risquait « entre trois et quinze ans de prison, et une amende d'au moins 500 000 dirhams (135 500 dollars) ».

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

À Baabda, un Conseil des ministres sous pressions internes et externes

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants