Dernières Infos

Sept combattants d'el-Qaëda tués lors d'un raid américain au Yémen

AFP
23/05/2017

L'armée américaine a annoncé avoir tué tôt mardi au Yémen sept combattants d'el-Qaëda lors d'une attaque impliquant des troupes au sol.

Le raid, effectué avec l'appui des autorités yéménites, a été mené aux premières heures de mardi sur un campement de jihadistes dans la province de Marib, à l'est de la capitale Sanaa.

"Lors de cette opération, les forces armées ont tué sept combattants d'el-Qaëda dans une attaque combinée de tirs d'armes légères et de frappes aériennes de précision", a annoncé dans un communiqué le centre de commandement américain au Moyen-Orient (Centcom).
"Des raids tels que celui-ci donnent un aperçu des dispositions, des capacités et des intentions d'el-Qaëda dans la péninsule arabique (Aqpa), ce qui nous permet de continuer à poursuivre, perturber et éradiquer Aqpa", a poursuivi le Centcom.

Selon des sources tribales au Yémen, l'opération s'est déroulée vers 03h30 (00h30 GMT) et a visé "un bloc résidentiel tenu par des combattants d'el-Qaëda" à Al-Hathla, une région montagneuse, dans le sud-est de la province de Marib.
Elles ont fait état d'un bilan légèrement inférieur à celui fourni par le Pentagone: "Six membres d'Aqpa ont été tués et huit autres blessés, tous membres d'une même tribu, celle d'Al-Aadhal", selon l'une de ces sources.

Les Etats-Unis, qui considèrent Aqpa comme la plus dangereuse des branches d'el-Qaëda, ont intensifié les attaques contre elle depuis l'arrivée de Donald Trump à la présidence.
En janvier, le premier raid autorisé par le nouveau président avait causé la mort de nombreux civils et entraîné le décès d'un membre des Navy Seals, les prestigieux commandos de marine américains.
Il avait été mené à Yakla, une localité de la province de Baïda (centre) située à environ 40 km d'Al-Hathla, où a eu lieu l'attaque de mardi.

Le Yémen est pris dans une guerre civile dévastatrice qui oppose des rebelles aux forces gouvernementales soutenues par une coalition arabe dirigée par l'Arabie Saoudite, un chaos dont profite des groupes jihadistes comme Aqpa et l'organisation Etat islamique (EI).

Les Etats-Unis soutiennent la coalition arabe par des ventes d'armes, des ravitaillements d'avions en vol et du partage de renseignement.
Le conflit au Yémen a fait plus de 8.000 morts et près de 45.000 blessés, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).
Sept cessez-le-feu et plusieurs efforts de paix négociés à l'ONU ont jusqu'ici échoué.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué