X

La Dernière

À la fois Bambino et Teilhard de Chardin

Dalida et les livres

Dans l'intimité, la diva échangeait son fourreau lamé contre une paire de lunettes d'intello...

06/05/2017

« On peut être une chanteuse populaire et s'intéresser à des sujets plus graves », n'a cessé de marteler Dalida à tous les persifleurs parisiens qui s'amusaient de son intérêt pour la lecture et les livres, la psychanalyse et la métaphysique. « Peut-on chanter Bambino et lire Teilhard de Chardin, le soir en rentrant chez soi ? » lui avait même demandé un jour le caustique Philippe Bouvard. Question à laquelle elle répondra, en 1979, par la célèbre chanson Comme disait Mistinguett : « On dit que mon meilleur copain c'est Teilhard de Chardin. C'est vrai, c'est vrai. Moi, j'aime les ritournelles intellectuelles, paroles, paroles et le disco aussi... »

C'est vrai qu'au début de sa carrière, Iolanda Gigliotti n'était pas ce qu'on pourrait appeler une grande lectrice. Assumant pleinement son image de star de variétés, la chanteuse de Itsi bitsi et de Gigi l'amoroso ne se préoccupe pas encore de métaphysique, de psychanalyse ou de philosophie. Ce n'est qu'après le drame du suicide de son amant, le chanteur italien Luigi Tenco, et sa propre tentative de suicide qu'une transformation s'opère en elle. « La douleur est le terreau de l'artiste », disait-elle. Elle sera aussi la révélatrice de son penchant intellectuel. Sous le masque de la chanteuse légère, de la diva à paillettes, la femme opère, à la fin des années soixante, une mue en profondeur. Elle cherche le sens des choses, dans des essais philosophiques, des ouvrages sur les religions, la découverte du bouddhisme, la pratique du yoga... Elle s'initiera notamment à la philosophie orientale auprès d'Arnaud Desjardins, réalisateur, auteur d'Ashrams et des Chemins de la sagesse, qui sera son compagnon de 1969 à 1972.

 

(Lire aussi : #France 2017 : Dalida, l'édito de Ziyad MAKHOUL)

 

Le nez dans le dictionnaire
Au début des années 70, alors que les années disco consacrent sur scène le triomphe de son personnage kitsho-glamour en fourreau lamé, dans l'intimité, c'est une Iolanda boulimique de livres qui prend le dessus. Céline (Voyage au bout de la nuit), Lautréamont (Le chant de Maldoror), Brecht... Elle s'adonne à la lecture avec une vraie curiosité, surlignant les passages, cherchant dans le dictionnaire les termes qu'elle ne comprenait pas. Fanatique de Freud, de Heidegger, de Jung, elle entreprend une analyse en suivant la méthode de ce dernier. Elle va même jusqu'à assister, calfeutrée sous un foulard et de grosses lunettes, aux grandes conférences de Lacan à la Sorbonne.

Cette quête de fond, de sens, de littérature de la chanteuse est, sans doute, alimentée par sa relation avec un certain président, lui-même grand lettré – François Mitterrand, pour ne pas le nommer. Sans doute aussi, par sa profonde solitude. « Le livre est le plus fidèle compagnon », répétait-elle, de plus en plus, au fil des années. « Et cela faisait sourire les médias », regrette son frère Orlando.
Et si, en son for intérieur, Dalida préférait les lumières de l'esprit à celles des projecteurs ?

 

 

Lire aussi

« Devant Feyrouz au Piccadilly, Dalida a oublié les paroles de ses chansons... »

« Le public était le seul à lui rester fidèle »

Archives, grandes (déc)ouvertes...

 

De l'au-delà, Dalida s'est prêtée au questionnaire de La Dernière

 

Le flair, les galbes, la musique et l’accent

Ses habits de lumières

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué