Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Opération d'envergure de l'armée libanaise à Ersal

Un émir de l'EI tué et une dizaine de jihadistes libanais et syriens arrêtés.

L'armée libanaise a mené le 22 avril 2017 une opération d'envergure dans le secteur de Wadi Hosn à Ersal, bourgade sunnite de la Békaa frontalière de la Syrie. Photo d'archives AFP

L'armée libanaise a mené samedi matin une opération d'envergure dans le secteur de Wadi Hosn à Ersal,  bourgade sunnite de la Békaa, frontalière de la Syrie, au cours de laquelle plus d'une dizaine de responsables et combattants jihadistes ont été mis hors d'état de nuire.

Un émir de l'EI tué
Ainsi, un émir considéré comme un haut responsable du groupe jihadiste Etat islamique (EI), le ressortissant syrien Alaa Halab, alias "Mlayss", originaire de Qara, a été tué, indique l'Agence nationale d'information (Ani, officielle), confirmant des informations rapportées par les médias proches du Hezbollah.

Dans un communiqué publié dans la journée, l'armée libanaise a précisé les circonstances de la mort de l'émir de Daech en charge de la région syrienne de Qalamoun. "Lors de cette opération, l'armée a été la cible de tirs des terroristes. Les soldats ont riposté aux coups de feu, ce qui a provoqué sa mort", indique ce communiqué. Le texte ajoute que ce jihadiste a participé à des attaques contre des postes de l'armée et des FSI, ainsi qu'à l'enlèvement de militaires à Ersal en 2014.

Pour rappel, Ersal a été le théâtre de violents affrontements en 2014 entre l'armée et les jihadistes, venus principalement de Syrie. Ces derniers avaient enlevé une trentaine de militaires. Quatre d'entre eux ont été assassinés en captivité, seize ont été libérés par le Front al-Nosra, et neuf autres sont toujours otages de l'EI.

Dans la matinée, l'armée avait indiqué avoir arrêté une dizaine de dangereux terroristes qui s'étaient établis dans la localité. L'Ani a identifié les Syriens Ahmad Miman, Majd et Fawzi Sahli ainsi qu'Abdallah Hassian.

 

"Situation entièrement sous contrôle"
L'agence indique également que l'armée, soutenue par des éléments des services de renseignement de la troupe, a également interpellé Waël Dib Fliti, de nationalité libanaise, lors d'une perquisition à son domicile. Son frère Hussein et le dénommé Amine Mohammad Hamid ont aussi été arrêtés.

Dès jeudi matin, l'armée avait mis en place des mesures de sécurité à Ersal, érigeant des barrages et effectuant des patrouilles dans les rues de la localité ainsi que dans le jurd voisin. La troupe est à la recherche de plusieurs repris de justice.

"La situation sécuritaire est entièrement sous le contrôle de l'armée", a déclaré le commandant en chef de l'armée, le général Joseph Aoun, lors d'une tournée d'inspection à Roumieh, dans le Metn. "Toute atteinte à la sécurité et à la stabilité sera réprimée avec force", a-t-il ajouté. Le 10 avril dernier, il avait inspecté, pour la première fois depuis sa nomination à la tête de la troupe, les détachements de l'armée déployés à Ersal.

 

 

Lire aussi

Explosion visant une camionnette à Ersal : deux Syriens tués et deux blessés

Le commandant en chef engage l'armée libanaise à poursuivre la lutte contre le terrorisme


L'armée libanaise a mené samedi matin une opération d'envergure dans le secteur de Wadi Hosn à Ersal,  bourgade sunnite de la Békaa, frontalière de la Syrie, au cours de laquelle plus d'une dizaine de responsables et combattants jihadistes ont été mis hors d'état de nuire.
Un émir de l'EI tuéAinsi, un émir considéré comme un haut responsable du groupe jihadiste Etat islamique...

commentaires (5)

Bravo pour l'armée... Mais ce que nous ne savons pas, c'est combien d'extrémistes de l'EI se trouvent encore dans la région de Ersal, en se rappelant l'afflux de centaines de ces combattants dans cette région après leur débâcle du Qalamoun en 2014 et les grosses batailles qui s'en suivirent avec l'armée Libanaise et les malheureux soldats encore en otage.... Malheureusement, ça ne peut être que le début d'une longue bataille pour pouvoir éliminer cette menace qui a certainement des sympathies et appuis locaux...

Saliba Nouhad

03 h 05, le 23 avril 2017

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Bravo pour l'armée... Mais ce que nous ne savons pas, c'est combien d'extrémistes de l'EI se trouvent encore dans la région de Ersal, en se rappelant l'afflux de centaines de ces combattants dans cette région après leur débâcle du Qalamoun en 2014 et les grosses batailles qui s'en suivirent avec l'armée Libanaise et les malheureux soldats encore en otage.... Malheureusement, ça ne peut être que le début d'une longue bataille pour pouvoir éliminer cette menace qui a certainement des sympathies et appuis locaux...

    Saliba Nouhad

    03 h 05, le 23 avril 2017

  • Merci à l'armée, respect.

    Je partage mon avis

    23 h 46, le 22 avril 2017

  • BRAVO A L,ARMEE SEULE FORCE A DEFENDRE TOUT LE SOL NATIONAL !

    OLJ, FOSSOYEUR DE LA LIBRE EXPRESSION.

    20 h 03, le 22 avril 2017

  • TRÈS BONNE COOPÉRATION ANTI BACTÉRIES WAHABITES. UN LIBAN FORT LIBRE ET INDÉPENDANT DU PASSÉ.

    FRIK-A-FRAK

    17 h 57, le 22 avril 2017

  • Félicitations à tous ces militaires courageux , que je salue respectueusement..

    M.V.

    15 h 20, le 22 avril 2017

Retour en haut