X

Scan TV

Dans le petit écran, Samy Gemayel...

Scan TV
25/03/2017

Samy Gemayel, jeune député polémiste, et par ailleurs chef du parti Kataëb, était l'invité de l'émission Kalem el-Ness avec Marcel Ghanem jeudi soir sur la LBCI.

Ce jeune politicien, qui a su apprivoiser la caméra et séduire la population particulièrement mécontente depuis l'affaire des impôts imposés par le gouvernement pour financer la grille des salaires, n'est pas prêt de se retirer de l'arène, notamment après avoir été désigné coupable par le vice-président de la Chambre, Farid Makari, de la non-approbation de la grille des salaires.

Après avoir été critiqué par tous ses confrères, qui visiblement ne pensent qu'à se faire réélire pour siéger à nouveau dans l'hémicycle, strapontin idéal pour superviser leurs intérêts économiques, le plus jeune du clan Gemayel ne mâche plus ses mots.

Tenant à tout prix à le discréditer devant une opinion publique de plus en plus attirée par sa fougue, ses détracteurs, de plus en plus nombreux (élections législatives et alliances obligent), ont tenu à lui rappeler les indemnités que sa famille, accusée par ailleurs de vouloir perpétrer la féodalité politique, perçoit depuis l'assassinat de son oncle et celui de son frère. Ces mêmes procureurs, hérauts autoproclamés de l'honnêteté et de la transparence, ont également reproché aux Kataëb de n'avoir pas réagi plus tôt, c'est-à-dire depuis 2006, année durant laquelle, a-t-il calmement rappelé, son frère a été sauvagement assassiné.

 

(Lire aussi : Les Kataëb invitent le pouvoir à adopter « une feuille de route réformiste »)

 

Cela dit, 81 % des téléspectateurs ont répondu « oui » à la question de savoir si le discours de Samy Gemayel à propos de la corruption et des impôts mérite leur confiance ou non. Naturellement, ces 81 % des téléspectateurs ne sont pas des partisans des Kataëb ; ils sont d'ailleurs probablement surpris du poids qui lui a été donné à l'issue de la fameuse assemblée-cirque. Ces 81 % ne sont sans doute pas fans de Samy Gemayel et encore moins de sa famille, et ne veulent surtout pas leur offrir leur sang. Ces 81 % ne sont pas exclusivement des chrétiens du Metn ou de Bickfaya, et ils sont conscients des avantages et des limites de ces propos tenus par le seul bloc d'opposition. C'est un échantillon représentatif qui légitime une prise de position assez remarquable.

Que ce soit ce sondage, les manifestations avortées de la société civile, les plumes arrachées ou les personnes emprisonnées et bâillonnées, tout converge vers la remise en cause d'un seul mal irréfutable : le pays est dirigé et gouverné par une caste politique corrompue et avide qui, à défaut d'arrêter les dépenses inutiles et le gaspillage, préfère puiser dans la poche des citoyens. Ces personnages, qui n'ont pas arrêté de ronger les Libanais depuis le début de la guerre, semblent avoir vendu leur âme au diable et ont l'audace de se montrer en public avec leur doigt accusateur et des prétentions de sainteté et de transparence, en réfutant une réalité que tous les Libanais, même les plus naïfs et les plus vendus, savent déjà.

 

(Lire aussi : Samy Gemayel : Pour la grille des salaires, contre toute hausse d’impôts)

 

Générosité
Faire porter à Samy Gemayel tout le passé historique, les erreurs des gouvernements successifs, et certains dérapages de sa famille, est hors sujet et ne mènera nulle part. Cela alimentera certainement ce qu'aiment, par-dessus tout, les Libanais : la médisance. Concentrons-nous sur une réalité grave que ce jeune monsieur, malgré tous ses défauts et ceux de ses aïeux, tente d'éclairer, et dont nous sommes tous, sans aucune exception, convaincus.

Est-ce que les Kataëb auraient réagi de la même façon s'ils avaient obtenu un ministère régalien ? On n'en sait rien, mais le discours de ce jeune homme, ambitieux et passionné de politique, certes, mais animé aussi par du patriotisme, n'est pas dépourvu de bon sens et de bienveillance envers le peuple qu'il représente.

Une catégorie des téléspectateurs a d'ailleurs découvert en lui un homme généreux et philanthrope grâce à Marcel Ghanem, qui a dévoilé durant l'émission que le jeune député a déjà fait à plusieurs reprises don de son salaire à l'armée en citant une discussion privée avec l'ex-commandant en chef de l'armée, Jean Kahwaji. Il a par la suite divulgué le nom de plusieurs associations caritatives, comme Bassma et la Croix-Rouge libanaise, qui sont entrées en contact avec lui pour témoigner de la générosité du député. Samy Amine Gemayel est peut-être coupable de beaucoup d'erreurs, mais il mérite le respect, du moins pour avoir dit tout haut, chiffres et scandales à l'appui, ce qu'un peuple, appauvri progressivement, pense tout bas.

 

 

Lire aussi

Samy Gemayel : Profitons de l’instant pour mettre en place de vraies réformes

Manifestation à Beyrouth : Gemayel évoque "une opportunité historique" pour une "vraie réforme"

À la une

Retour à la page "Scan TV"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

POURQUOI NE PAS COMMENCER A BALAYER DEVANT SA PORTE PATERNELLE... POUR QUE LA BALANCE INDIQUE LA PROBITE !

Zaarour Beatriz

Désolée j'raté mon 2ème. Patagraphe. Il faut lire: que le Liban devienne un petit pays qui aurait une bonne place et son mot á dire dans la Sociéte des Nations.
Merci de bien vouloir ajouter

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

L,EXAGERATION EST TOUJOURS NEFASTE !

Zaarour Beatriz

Au moins cette journaliste courageuse a osé critiquer d'une part le passé des kataeb et d' autre part signaler les efforts que la nouvelle équipe s'est imposés afin d'atteindre un but raisonnable qui puisse améliorer la qualité de vie des libanais.

Bravo Mme. Rania Raad Tawk. Vous méritez sans doute l'appréciation des gens qui souhaitent que le Liban devienne un petit pays

Viken Hannessian

Il critique un système dont il est un pur produit.

Soeur Yvette

Oui il a tout dit a haute voix ce que tout le monde en secret..

Saliba Nouhad

Finalement, ce Mr. a dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas à cause de sa position héréditaire dans le ciel politique, mais aussi de sa fougue de jeunesse, sa révolte naturelle contre cette injustice flagrante, comme tant de jeunes éduqués avaient fait avant lui, pour rejoindre le troupeau des corrupteurs et des corrompus, une fois qu'il atteindra l'âge de raison (ou de déraison)...
Il raconte des secrets de polichinelles, des vérités de la Palisse, à un auditoire frustré, en manque de repères, de leadership, mais jusqu'où l'establishment en place le laissera aller?
À suivre

Gebran Eid

PEUT ÊTRE QUE C'EST VRAI TOUT CE DISCOURS, MAIS À SA PLACE À SAMI, J'AURAIS LAISSÉ LA PLACE COMME CHEF DU PARTI À QUELQU'UN D'AUTRE POUR PERMETTRE LE DÉVELOPPEMENT DE CE PARTI. LES JEUNES PATRIOTES COMPÉTENTS, ET ON EN A CROYEZ MOI DANS CE PAYS, N'OSENT PAS SE RAPPROCHER DES KATAEBS DANS LE BUT DE FAIRE CARRIÈRE, ILS SAVENT BIEN QUE LA PORTE SERA FERMÉE. ELLE EST RÉSERVÉE POUR LES FILS ET LES PETITS FILS DES GÉMAYEL. C'EST PAS BON POUR L'AVENIR DU PAYS TOUT ÇA SAMI, C'EST DOMAGE. C'EST LA RAISON MALHEUREUSEMENT QUE CE PARTI QUE PIERRE GÉMAYEL A CRÉÉ, PERD DES PLUMES JOUR APRÈS JOUR. AVANT PIERRE DISAIT: ALLAH-AL WATAN-AL AA ILAH. ...AUJOURD'HUI VOUS L'AVEZ CHANGÉ EN: AL AA ILAH- EN PREMIER !

Marionet

J'ai eu beau lire et relire cet article, je n'y ai pas trouvé une seule citation du député Sami Gemayel, sinon des phrases dithyrambiques assez creuses de la part de la journaliste. Qu'a donc dit Sami Gemayel pendant l'émission pour mériter ses couronnes tressées par la journaliste? Que lui vaut cet hommage appuyé? De grâce, des faits, des citations ou une analyse de sa politique, ses projets, ses réalisations mais pas de bla bla bla.

Bery tus

N'importe quoi !!

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Soutenez notre indépendance!