X

Liban

Le cardinal Tauran : Les rencontres communes, « des dons » faits à l’humanité

OLJ
01/03/2017

Les terroristes voudraient « démontrer qu'il n'est pas possible de vivre ensemble, avec les musulmans ; nous affirmons le contraire », a déclaré le cardinal français Jean-Louis Tauran, de retour d'Égypte, au micro de Radio Vatican, à l'issue d'un séminaire (24-26 février) qui vient de se conclure à l'université al-Azhar. Le cardinal Tauran a participé au travail de la rencontre, visant à isoler le terrorisme de la matrice islamique.
« Nous avons cherché ensemble les causes de la violence, a-t-il poursuivi, tous, nous nous sommes retrouvés, tous, d'accord – surtout les musulmans – pour affirmer qu'il n'est pas permis d'invoquer la religion pour justifier la violence. Nous devons continuer sur cette route. »
Les catholiques et les musulmans se sont « retrouvés d'accord sur l'évaluation de la gravité de la situation de violence et aussi sur la nécessité de transmettre des valeurs aux jeunes générations », a souligné le président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux.
Il a noté que cette rencontre avait marqué « une nouvelle étape » dans les relations avec les musulmans : « Nous avons délibérément dit ce que nous voulons faire ensemble aujourd'hui et demain, et je crois que c'est important parce que c'est concret », a-t-il souligné. « Disons que le chemin est de nouveau praticable », a ajouté le cardinal Tauran.
(Avec Radio Vatican)

Lire aussi à la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pour le Liban, Hariri n’était pas démissionnaire

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.