Dernières Infos

Brouille entre le Chili et Cuba, qui refuse une ex-ministre

L'ancienne ministre chilienne Mariana Aylwin, fille du défunt Patricio Aylwin, premier président élu après la dictature d'Augusto Pinochet (1973-1990), s'est vu interdire l'entrée à Cuba, déclenchant mardi une brouille diplomatique entre les deux pays.

Santiago, qui a annoncé "regretter profondément" cette décision, a rappelé en consultation son ambassadeur à La Havane.

Mme Aylwin s'apprêtait à décoller lundi soir vers l'île, où elle devait recevoir un prix au nom de son père de la part d'une organisation de droits civiques, quand elle a été informée à l'aéroport de Santiago de la décision du gouvernement cubain.

C'est Rosa Maria Paya, fille du dissident catholique Oswaldo Paya, mort en 2012 dans un accident de la route à Cuba, qui allait lui remettre cette récompense. Mme Aylwin a apporté par le passé son soutient à des opposants cubains.

La cérémonie de remise du prix devait se tenir en privé, n'ayant pas été autorisée par le gouvernement cubain, a expliqué l'ancienne ministre de l'Education chilienne à des journalistes.
"Cela m'attriste qu'au XXIe siècle il y ait une dictature à Cuba qui empêche la tenue d'une manifestation pacifique", a-t-elle ajouté.


L'ancienne ministre chilienne Mariana Aylwin, fille du défunt Patricio Aylwin, premier président élu après la dictature d'Augusto Pinochet (1973-1990), s'est vu interdire l'entrée à Cuba, déclenchant mardi une brouille diplomatique entre les deux pays.

Santiago, qui a annoncé "regretter profondément" cette décision, a rappelé en consultation son ambassadeur à La...