La Dernière

Randa Tarabay conjugue forme et alimentation organique

Papilles
16/02/2017

Il y a deux ans, Randa Tarabay, 28 ans, a perdu 15 kilos en six mois après avoir changé son style d'alimentation. Exit les aliments modifiés, la nourriture industrielle, le gluten et les produits laitiers, la jeune femme a limité son alimentation aux produits naturels et organiques. Aujourd'hui, les plats qu'elle concocte sont vendus, une fois par semaine, chez A New Earth, magasin écologique et organique à Achrafieh, devenu une référence dans le domaine.
La jeune femme est architecte et, même si elle cuisine tous les jours depuis qu'elle a décidé de modifier son régime alimentaire, elle n'a pas changé de métier.
« J'aime mon métier. J'aime le design, concevoir une table ou une chaise, créer et découvrir de nouvelles choses. Mais cela ne m'empêche pas de cuisiner tous les jours depuis 2015. Même quand je travaille, je prends ma pause déjeuner à la maison ; ma mère m'aide souvent à préparer mes plats, surtout quand je suis pressée », confie-t-elle.
Tout a commencé avec un compte Instagram qu'elle a créé il y a deux ans et qu'elle a baptisé, tout simplement et comme une confidence, I love loss (j'aime perdre du poids), pour se donner du courage, se lancer des défis quotidiens et maigrir. « J'ai commencé à avoir des followers. Je les tenais au courant de ma perte de poids et je postais les photos des plats que je préparais », dit-elle.
Randa Tarabay a toujours aimé cuisiner. « Avant, je confectionnais surtout des gâteaux et des pâtisseries. Et puis, en surfant sur internet, j'ai commencé à m'intéresser à la cuisine saine et à essayer de nouvelles recettes. Tout aliment qui nuit à la santé peut être remplacé par un produit sain », note-t-elle. Mais il a fallu aussi s'habituer à ce goût nouveau, qui ne contient ni farine ni sucre blanc. « Une fois, en goûtant le résultat d'une recette baptisée Twix, comme le chocolat, j'ai ressenti une grande frustration. Ça ne ressemblait pas du tout au goût de la vraie barre de chocolat », avoue-t-elle.
Elle ne baisse pas pour autant les bras et cherche des astuces qui soient à la fois efficaces et bonnes ; elle privilégie les légumes, remplace par exemple les pâtes de la lasagne par des tranches de courgettes et sucre ses aliments avec du beurre d'amande.
« Petit à petit, je me suis habituée et j'ai appris à apprécier ce genre d'alimentation. Au début, de nombreux produits frais et bio venaient de mon village de Tannourine, ou bien je les achetais d'un voisin qui plante des légumes sans engrais chimiques à Jbeil. Puis j'ai commencé à découvrir les produits organiques et bio vendus sur le marché libanais. A New Earth a proposé de vendre les différents genres de beurre, comme le beurre d'amande, que je fabriquais à la maison », raconte Randa Tarabay.
La jeune femme présente également cette nouvelle façon de cuisiner à ses amis. « Les filles adorent, les garçons beaucoup moins », poursuit-elle dans un éclat de rire. « Pour maigrir, il faut changer tout son style de vie et se plier à une certaine disciple », dit-elle.
Et le chocolat, dans tout ça ? « Je fabrique ma propre pâte à tartiner avec du chocolat noir et des noisettes... C'est un peu comme le Nutella, mais sans tous les produits nocifs », répond-elle.
Comment voit-elle sa vie dans dix ans ? « Je vais continuer dans le domaine de l'architecture, mais j'aimerais aussi ouvrir mon propre restaurant où je présenterais uniquement des plats organiques et sains. »
Il ne nous reste plus qu'à lui souhaiter bonne chance.

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1 / 1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Aïn el-Héloué : bras de fer entre Libanais et Palestiniens au sujet d’un terroriste en cavale

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.